BOOM - 1968

Titre VF BOOM
Titre VO Boom
Année de réalisation 1968
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h52
Genre DRAME
Notation 13
Date de sortie en France 21/06/1968
Thème(s)
Williams (Tennessee)
Iles (Cinéma britannique)
Nanisme
Maladies incurables
Cinéma britannique (ORIGINE)
Coward (Noël)
Méduses (tous pays confondus)
Etoiles filantes (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
LOSEY Joseph
Chef(s) Opérateur(s)
SLOCOMBE Douglas
Musique
BARRY John
Renseignements complémentaires
Scénario : Tennessee Williams
d'après une de ses pièces
et une de ses nouvelles .....
Produit par John Heyman
et Norman Priggen .....
Distribution : Universal

Visa d'exploitation : 34 564
Acteurs
TAYLOR Elizabeth
BURTON Richard
COWARD Noël
SHIMKUS Joanna
DUNN Michael
VALLI Romolo
WELLS Veronica
PIAZZA Fernando
ETTORI Claudie
TAYLOR Howard
BLOCK Gens
PAGANELLI Giovanni
CAROZZI Sergio
PESCE Franco
Résumé

Quand l'ange de la mort débarque dans la somptueuse demeure d'une richissime veuve, retranchée sur une paradisiaque île volcanique. En effet, la fortunée Flora Goforth, qui ne parvient pas à accepter qu'elle souffre d'une maladie incurable et qu'elle va bientôt mourir, voit un beau jour, débarquer dans son domaine, gardé par une horde de chiens-loups et son fidèle garde du corps nain, Rudy, le dénommé Chris Flanders, réputé séducteur de riches et vieilles dames, qu'ils laisse ensuite moribondes...

>>> Une oeuvre que nous considérons comme mineure du grand Joseph Losey !

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Et "Boom" faisait l'Ange de la Mort (Richard Burton, en épigone de Mephistopheles)... La mort traverse ce film bizarre, et le traverse de part en part. Flora Goforth (Elizabeth Taylor, qui sait si bien être insupportable) a beau se vêtir de blanc pour conjurer la mort, c'est le blanc du linceul. Etonnant film-arabesque de Joseph Losey, aux zooms psychédéliques, à la mise en scène (volontairement) grotesque. Grotesque comme la fortune, comme la vie, comme la mort. Du Tennessee Williams adapté comme du Shakespeare, dans l'esprit des sixties. Une curiosité. A noter, l'apparition de Noël Coward, en "sorcier de Capri".
(ELIE ELIE)