CONTRE-ESPIONNAGE - 1943

Titre VF CONTRE-ESPIONNAGE
Titre VO They met in the dark
Année de réalisation 1943
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h44
Genre ESPIONNAGE
Notation 12
Date de sortie en France 05/09/1947
Thème(s)
Espionnage (Cinéma britannique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Bateaux de guerre (Cinéma britannique)
Coiffeurs et barbiers ...
Manucurie et manucures (tous pays confondus)
Autobus et autocars
Jeux (fléchettes) (tous pays confondus)
Trains et gares (Cinéma britannique)
Magiciens et prestidigitateurs (Cinéma britannique)
Hypnose
Epouvantails
Réalisateur(s)
LAMAC Carl
Chef(s) Opérateur(s)
HELLER Otto
Musique
FRANKEL Benjamin
Renseignements complémentaires
Scénario : Basil Bartiett,
Victor Mac Clure et James Seymour .....
d'après une histoire originale d'Anthony Gilbert :
"The Vanishing Corpse" .....
Supervision montage : Terence Fisher
Distribution : National Film

Visa d'exploitation : 5336
Acteurs
MASON James
HOWARD Joyce
WALLS Tom
STANLEY Phyllis
RIGBY Edward
WARD Ronald
FARRAR David
STEPANEK Karel
WARREN Betty
CRISHAM Walter
ROBEY George
DEXTER Peggy
CHESNEY Ronald
CURRIE Finlay
O'RORKE Brefni
DE CASALIS Jeanne
MEDINA Patricia
MASON Eric
LOMAS Herbert
LIDDELL Alvar
VICTOR Charles
SANSOM Robert
HOLLES Anthony
DE MARNEY Terence
REEVES Kynaston
WYNDHAM Dennis
MELFORD Jack
FLEMING Ian
WALSH Percy
FLATEAU Elizabeth
DAWSON Anthony
CAMPBELL-RUSSELL Hilda
GODDARD Alf
KEIR David
PETRIE Hay
SHARP Leonard
Résumé

Dégradé par un radical et véloce tribunal militaire, pour avoir perdu son navire, après s'être conformé à de fallacieux ordres de navigation, adroitement falsifiés et retransmis par l'ennemi, l'ancien commandant Richard Francis Heritage n'aura désormais de cesse qu'il n'ait prouvé son innocence et découvert les vrais coupables de sa déplorable indignité. A la recherche d'une amie manucure, avec laquelle il avait rendez-vous, il se retrouve dans un obscur cottage où il croise une jeune femme d'origine canadienne, Laura Verity, venue rendre visite à ses deux oncles introuvables et qui découvre dans une des pièces de l'étage, une demoiselle étranglée, avec un étrange billet dans sa rigide main droite, indiquant le nom d'une agence théâtrale londonienne. Bien sûr, une fois la police alertée, plus de cadavre et notre étrangère soupçonne fort Héritage d'être (à tort) mêlé à l'affaire. Bon an, mal an, les deux protagonistes vont se côtoyer, se supporter et même se rapprocher pour découvrir un puissant réseau d'espionnage aux moult ramifications. En effet, grâce à l'emploi discret d'une drogue hypnotique, d'un subtil code secret caché dans les anonymes notes de musique d'un harmonica et de la collaboration involontaire d'un réseau de séduisantes théâtreuses en herbe, que des renseignements militaires cruciaux sont extorqués à d'innocents galonnés...

>>> Réalisateur pragois à la copieuse filmographie qui débute à l'époque du cinéma muet (1919) pour se poursuivre, après l'avènement du Troisième Reich, en partie en Angleterre, Carl Lamac nous propose une œuvre policière touffue, voire quelquefois confuse, qui nous permet de retrouver un James Mason pertinent et serein qui confirme à nouveau un talent qui va pleinement s'épanouir les années à venir...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1945/1947
- L'Ecran Français numéro 115
Critiques (Public)