HOOK OU LA REVANCHE DU CAPITAINE CROCHET - 1991

Titre VF HOOK OU LA REVANCHE DU CAPITAINE CROCHET
Titre VO Hook
Année de réalisation 1991
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h43
Genre AVENTURES
Notation 9
Date de sortie en France 01/04/1992
Thème(s)
Fées
Contes (Cinéma américain)
Barrie (James M.)
Réalisateur(s)
SPIELBERG Steven
Chef(s) Opérateur(s)
CUNDEY Dean
Musique
WILLIAMS John
Renseignements complémentaires
Scénario : Malia Scotch Marmo
et Jim V. Hart .....
d'après un sujet de ce dernier
et de Nick Castle .....
ainsi que les personnages créés par James M. Barrie
Produit par Kathleen Kennedy,
Frank Marshall et Gerald R. Molen .....
Distribution : Columbia-Tri-Star

Visa d'exploitation : 78 672
Acteurs
WILLIAMS Robin
HOFFMAN Dustin
ROBERTS Julia
HOSKINS Bob
SMITH Maggie
GOODALL Caroline
KORSMO Charlie
SCOTT Amber
CRONIN Laurel
COLLINS Phil
MALET Arthur
ROBINSON Isaiah
BASCO Dante
CLOSE Glenn
FISHER Jasen
HAMMOND Raushan
MADIO James
TULAK Thomas
STONER Ahmad
ZUCKERMAN Alexander
GEORGHE Bogdan
MAC NATT Adam
WILLIS Brian
WILLIS Brett
FRANCIS Ryan
GONZALEZ René (junior)
ROWAN Kelly
HOFFMAN Maxwell
FURST Stephanie
KIES Shannon marie
RUSSELL Regina
HUBBARD Jewel N.
HOFFMAN Rebecca
RENSHAW Jeannine
YERKES Bob
WAGNER Jeannine
SERRANO Francesca
BOLLINGER Andre
ARMSTRONG Bryce
HEALING Alyson
GASCA Kevin
TAKEDA Margie
FRIEDLER-GOW Lauren
KOEHLER Zoe
WILLIAMSON Scott
ATEN Wayne
HIRSHENSON Michael
HOFFMAN Jacob
LOWER Geoff
DAVIS Don S.
THOR Cameron
BLUMENTHAL Brad
ISAACS BOOTH Brenda
COBLER Jan
DE SOSA Ruth
WHITE Stuart
PALTROW Gwyneth
MAC LEOD Don
O'KELLEY Kim
PAREIRA Randi
POLCYN Beverly
DAVIS Mary Bond
CROSBY David
TATE Nick
BURTON Tony
ULLETT Nick
VAN GINKEL Matthew
TVEDEN Ray
ROBILLARD Kim
RUNYARD Michael
EPPER Gary
LAZZARINI Rick
WILSON Mark bryan
ARNETT James M.
ARNETT Seth
BROWN Jophery C.
ALEXANDER Kenny
AVERY Rick
BARNDT Perry
BARRINGER Daniel
BARTHOLOMEW David
BOX Joey r.
BLACKWELL Richard l.
BRETT Nick
BOLLINGER Nathalie
BREWER Charlie
BURK Jim
BURNS Bobby (2)
BUTLER Richard E.
CASSIDY Mickey
CHARBONNEAU Doc
CHAMBERS Steve
CONNORS Jim
CROUGHWELL Charlie
DE ROSA Justin
DE LUNA Michael
DURMICK Chris
ESQUEDA Leonardo
FISHER George
FERRARA Frank
CAMPBELL Keith
DAVIS Bud
DASH Laura
EVANS Donna
GAONA Alex
GAONA Richie
GILL Andy
GILL Jack
GUERCIO Gary
HALTY James M.
HARVEY Keith
HART Stephen Paul
HOWELL Chris
HOWELL Norman
JANES Loren
JOHNSTON Matt
JOHNSTON Keii
KINGI Henry
KISHI Jon
KOSCKI Kim Robert
LAMB Randy
LARSON Les
LEAVITT Lane
LE FEVOUR Rick
LEONG Willie
LOTT Kurt
MORGAN Gary
MORGAN Roger
MAC LARTY Gary
PERRY Manny
HANSON Tabby
MAC FARLIN-MATTSON Patricia
NICHOLAS Larry
ROMANO Pat
TELLEZ Keith
PICERNI Steve
PICERNI Chuck (junior)
RANDALL Chad
RAZATOS Spiro
ROBERTS James n.
ROBERTS Jimmy N.
ROBINSON Shawn
ROGERS Danny
RONDELL Eric
RONDELL R.a.
ROY Deep
SANTIAGO Elliot
SCHIER Birgit K.
SCHWARTZ Myke
SPARKS Frank
STABENAU Erik
STEPHAN Jim
WASHLAKE Mike
WAUGH Eric
WILDER Glenn R.
WILDER Scott
ZAMPERLA Atos
DERRIEN Yannick
WILLIS Bruce
HYMES Gary
MAHLER Bruce
PETERS Patricia M.
WRIGHT Richard (3)
Résumé

Peter Banning est le symbole même de l'homme d'affaires américain type. Dévoué corps et âme à son travail, il néglige évidemment sa famille. Il retourne dans son Londres natal pour les fêtes de Noël avec femme et enfants. Pas un instant, il ne se souvient avoir été Peter Pan, le virevoletant gamin qui s'était juré de ne pas grandir. Pourtant les circonstances vont le forcer à retourner dans le pays de l'imaginaire où ses bambins sont retenus prisonniers par l'infâme Capitaine Crochet...

>>> Certainement un des plus mauvais films réalisés par Steven Spielberg, mais quelques jolies scènes malgré les hideux décors de Norman Garwood...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1992
- Revue du Cinéma numéro 481
- Première numéro 181
- Studio numéros 54-57-60
- Positif numéro 374
- Cahiers du Cinéma numéro 454
- Télérama numéros 2140-2189-2203 et HS 1992
- Mad Movies numéro 76
Critiques (Public)
De superbes décors, mais on a vite fait le tour du plateau ; le film étouffe, à cause de cela, mais aussi à cause de cette insupportable niaiserie ; pas d'action, pas d'angoisse... rien que le système pleurnichard qui nous fait passer pour des imbéciles. Mais où est la verve de la saga des "Indies Jones". Spielberg tu peux nous donner de vraies émotions, pas du prêt-à-pleurer... s'il te plaît...

Film décevant, une trop longue introduction. L’histoire commence véritablement au bout de 1h30. En revanche, la dernière demi-heure est assez réussie, sur le plan du décor et de l'action. Steven Spielberg a fait beaucoup mieux dans sa carrière. Jeudi 11 janvier 1996 12h15.