L'ESPRIT DE LA RUCHE - 1973

Titre VF L'ESPRIT DE LA RUCHE
Titre VO El espiritu de la colmena
Année de réalisation 1973
Nationalité Espagne
Durée 1h35
Genre DRAME PSYCHOLOGIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 05/01/1977
Thème(s)
Enfance (Cinéma espagnol)
Cinéma espagnol (ORIGINE)
Frankenstein (le docteur ou la créature)
Abeilles, guêpes et ruchers (tous pays confondus)
Film dans le film (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Cinéma espagnol)
Puits
Photos et photographes (Cinéma espagnol)
Chats (tous pays confondus)
Trains et gares (Cinéma espagnol)
Champignons (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
ERICE Victor
Chef(s) Opérateur(s)
CUADRADO Luis
Musique
DE PABLO Luis
Renseignements complémentaires
Scénario, adaptation et dialogues :
Angel Fernandez Santos
et Victor Erice .....
Distribution : MK2
Produit par Elias Querejeta

Visa d'exploitation : 46 342
Acteurs
GIMPERA Teresa
FERNAN GOMEZ Fernando
TORRENT Ana
TELLERIA Isabel
SOLDEVILA Laly
PICAZO Miguel
VILLASANTE José
MARGALLO Juan
DE LA CAMARA Ketty
GONZALEZ Estanis
Résumé

1940, quelque part en Castille. C'est avec beaucoup d'impatience que les enfants et les grandes personnes d'un petit village rural isolé sur un vaste plateau désertique, attendent l'arrivée de la traditionnelle camionnette du projectionniste ambulant pour visionner dans l'habituelle salle des fêtes de la mairie aménagée pour l'évènement, un nouveau film. Parmi l'ensemble des nombreux spectateurs présents, deux fillettes, Isabel et sa sœur cadette Ana, cette dernière qui sera fortement marquée par la projection du "Frankenstein" du réalisateur James Whale. Revenues dans leur famille recluse dans une dense solitude relationnelle (le père passe la majeure partie de son temps avec son rucher et ses abeilles alors que la mère écrit, cloîtrée dans sa chambre, d'intarissables et débordantes missives à un mystérieux inconnu, amant réel ou fantasmé) les gamines laissent leur imagination s'étendre sur l'histoire de la créature qui selon Isabel se cacherait dans une grange abandonnée, en plein champ, près d'un profond puits. Et la petite Ana, subjuguée par les développements narratifs de sa frangine, retourne désormais tous les jours à l'endroit, pour finalement y découvrir, une après-midi, son "monstre" tant attendu, (peut-être un Républicain en fuite ou un repris de justice) un homme blessé à la jambe droite, en sautant d'un train, non loin de l'endroit, qu'elle va aider et soigner, vaille que vaille. Mais une nuit, l'inconnu est abattu par des policiers de la Garde Civile, jetant la pauvre Ana dans une fuite éperdue...

>>> Une œuvre inoubliable et délicate, revue presque quarante ans après sa première sortie en salles, lors d'une intelligente et judicieuse rétrospective du 8eme Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg consacrée à l'enfance trouble. Cette magnifique et rare production ibérique, d'un réalisateur peu prolifique, reste une des plus fines incursions du cinéma dans le domaine de l'enfance entrecroisant imaginaire et réalité avec autant de bonheur, de simplicité et d'émotion...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1977
- Ecran numéros 21, 27 et 55
- Revue du Cinéma numéros 315 et 456
- Positif numéros 162, 190 et 400
- Les Cahiers de la Cinémathèque numéros 38/39
- Cahiers du Cinéma numéro 274
- Ecran Fantastique numéro 7 (2e série)
- Télérama numéros 1408 et 2239
- Positif numéros 162, 190, 400 et 517
- Cinématographe numéro 24
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Avant-Scène numéro 597
- Cinéma numéros 188, 216 et 218
- Jeune Cinéma numéros 101 et 321
Critiques (Public)