LA DAME SANS CAMELIAS - 1953

Titre VF LA DAME SANS CAMELIAS
Titre VO La signora senza camelie
Autres titres VF CORPS SANS AMES
Année de réalisation 1953
Nationalité Italie
Durée 1h35
Genre DRAME
Notation 14
Date de sortie en France 05/10/1960
Thème(s)
Milieu du cinéma (Cinéma italien)
Cinéma italien (ORIGINE)
Venise (Lieux géographiques)
Réalisateur(s)
ANTONIONI Michelangelo
Chef(s) Opérateur(s)
SERAFIN Enzo
Musique
FUSCO Giovanni
Renseignements complémentaires
Scénario : Michelangelo Antonioni,
Francesco Maselli, Suso Cecchi D'Amico
et Pier Maria Pasinetti .....
d'après une idée de Michelangelo Antonioni
Acteurs
BOSE Lucia
CHECCHI Andrea
CERVI Gino
CUNY Alain
DESNY Ivan
CLAY Monica
CARENA Anna
GLORI Enrico
TIBERTI Laura
ANDRIANI Oscar
STEINER Elio
DAL FABBRO Nino
SOFIO Gisella
VALDERI Xenia
RIVELLI Luisa
NEVA SANGRO Nuri
DRUETTI Emma
MENICONI Mario
MANFRINO Vittorio
NAVARRINI Renato
GIANNUZZI Rita
ROCCO Lyla
ROSSI Gino
MARA Rita
Résumé

Clara Manni, simple vendeuse dans un magasin de tissus milanais, est repérée par Gianni Franchi qui l'engage pour un petit rôle dans un film en cours. Son apparition est fort prometteuse et elle commence rapidement un nouveau tournage. Son producteur l'épouse et la convainc d'abandonner le film qu'il juge trop léger, ayant l'intention de faire d'elle une interprète de films "art et essai". Sa tentative se solde par un cruel échec alors même que leur couple commence à se se désagréger...

>>> Film rare d'Antonioni, avec une conclusion d'une étonnante noirceur pour l'époque.

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1961
- Revue du Cinéma numéros 136/137
- Cahiers du Cinéma numéro 297
- Positif numéros 30 et 38
- Cinéma numéro 51
Critiques (Public)
Je serai bref : Lucia Bosè forever ! Venue au cinéma de la même manière que la protagoniste Clara - sauf qu'elle vendait des pâtisseries au lieu de tissus - la jeune Lucia a fait montre de beaucoup de courage en acceptant ce rôle casse-gueule (refusé par Sophia Loren). Et elle a bien fait, car elle y brille de mille feux ! Les fans d'Antonioni font parfois la fine bouche devant ce film, jugé trop «grand public». Mais comme moi, je fais partie du grand public, alors je dis : quel beau film !