J'AI MEME RENCONTRE DES TZIGANES HEUREUX - 1967

Titre VF J'AI MEME RENCONTRE DES TZIGANES HEUREUX
Titre VO Skupljaci perja
Autres titre VO Sreo sam cak i srecne cigane
Année de réalisation 1967
Nationalité Yougoslavie
Durée 1h35
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 10/10/1967
Thème(s)
Cinéma yougoslave (ORIGINE)
Gitans (Cinéma yougoslave)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Jeux (cartes)
Auto-stop (tous pays confondus)
Oies (tous pays confondus)
Représentant(e)s du culte (Cinéma allemand) (est et ouest)
Alcoolisme et autres beuveries (Autres pays)
Mariage (Autres pays)
Billard (tous pays confondus)
Lance-pierres et autres frondes (tous pays confondus)
Enterrements
Décharges et dépôts d'ordures (tous pays confondus)
Handicapés moteurs (Autres pays)
Réalisateur(s)
PETROVIC Aleksandar
Chef(s) Opérateur(s)
PINTER Tomislav
Musique
PETROVIC Aleksandar
Renseignements complémentaires
Scénario : Aleksander Petrovic

Grand Prix de la Mise en Scène et
Arène d'Or du Meilleur Film - Pula 1967 .....

Prix Spécial du Jury et FIPRESCI - Cannes 1967
Acteurs
FEHMIU Bekim
ZIVOJINOVIC Velimir Bata
KATARINA Olivera
JOVANOVIC Gordana
ALEKSIC Mija
FERARI Rahela
FILIPOVSKY Etelka
JOVANOVIC Milorad
BIJELIC Severin
DJORDJEVIC Milivoje
DECERMIC Stojan
MILENKOVIC Branislav-Ciga
LONGINOVIC Zoran
PAVICEVIC-LONGA Bozidar
PETROVIC Velizar
PURA Djordje
TOMIC Milivoje Mica
SAJIN Nina
VRHOVEC Janez
Résumé

Sans cesse en combines dilatoires et en marchandages improvisés, le fringant tzigane Bora trafique, à qui mieux mieux, surtout dans le commerce des plumes d'oies, sur l'ensemble de la province serbe de Voïvodine qu'il s'est partagée avec un comparse en une dizaine de zones d'exploitation, chacun. En affaires aussi avec une rouée mère supérieure d'un couvent aux puissants gallinacés et avec un madré pope qui veut lui vendre le duveteux contenu des édredons de ses ouailles, morts ou défroqués, notre bonhomme se retrouve sans cesse dépourvu d'argent, dépensé, perdu aux cartes et en soulographie, à peine récupéré lors d'une vague transaction ou la mise en gage du téléviseur de sa vieille épouse. Malgré ses nombreuses affaires, en instance et en magouille, Bora trouve même le temps pour s'intéresser à la jeune Tissa que son libidineux beau-père veut garder sous sa coupe et sa présence, quitte à la marier à un jeune puceau de quinze ans. Toujours aussi inventif et roublard, il parvient à épouser la belle par l'entreprise du vieux pope ravi de la discrète cérémonie. Mais le jeunette est vite chassée par l'épouse officielle de Bora qui se trouve dans l'impossibilité de réagir, parti en urgence, convoyer un troupeau de chevaux vers un lointain marché local. Tissa, sous l'injonction d'une vibrante chanteuse, accepte de partir quelques temps pour Bucarest, une décision qui finalement se révèlera fort malheureuse...

>>> Oeuvre tonitruante qui marque le retour de la cinématographie yougoslave sur la scène internationale et pointe un réalisateur étonnant de fougue et de maîtrise, hélas peu prolifique, malgré quelques courts métrages et documentaires remarquables...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Télérama numéro 929
- Dossiers Art et Essai numéro 34
- Télé-Ciné numéro 139
- Saison Cinématographique 1967
- Cinéma numéro 117
- VO numéro 12
- Positif numéros 86 et 91
- Jeune Cinéma numéro 24
Critiques (Public)