BENNY'S VIDEO - 1992

Titre VF BENNY'S VIDEO
Titre VO Benny's video
Année de réalisation 1992
Nationalité Autriche
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 14/04/1993
Thème(s)
Cinéma autrichien (ORIGINE)
Porcs / cochons
Adolescence (Autres pays)
Voyeurisme (Cinéma autrichien)
Vidéo (Moyen de communication)
Jeux (backgammon, jacquet et moultezim) (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
HANEKE Michael
Chef(s) Opérateur(s)
BERGER Christian
Musique
BACH Jean-Sébastien
Renseignements complémentaires
Scénario : Michael Haneke
Produit par Veit Heiduschka
et Bernard Lang .....
Distribution : Les Films du Paradoxe

Visa d'exploitation : 82 042

Nota :

- Prix FIPRESCI - Thessalonique 1992

- Prix du Film Viennois 1992

- Prix du Jury pour les Meilleurs Travaux d'Eclairage - Chalon sur Saône 1992

- Felix du Meilleur Film Européen 1993

- Goldener Kader - Vienne 1994
Acteurs
FRISCH Arno
WINKLER Angela
MÜHE Ulrich
STASSNER Ingrid
BREHME Stephanie
MÜLLER Hanspeter
POLASEK Stefan
PUNDY Christian
BERNER Max
KAESTNER Shelly
Résumé

Benny, un adolescent issu d'une famille bourgeoise autrichienne, développe une obsession maladive pour la vidéo. Il loue des films, en enregistre et se sert constamment des caméras que lui ont offerts ses parents. Il ne perçoit la réalité quotidienne qu'à travers l'image qu'en renvoie les écrans de sa chambre. Un jour, il ramène une fille de son âge chez lui et la tue brutalement. Il montre la cassette de son crime à son père et sa mère qui décident finalement de faire disparaître le corps...

>>> Un film au contenu horrifiant, écrit et réalisé avec un immense talent...

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1993
- Revue du Cinéma numéro 483
- Mensuel du Cinéma numéro 5
- Première numéro 194
- Studio numéro 72
- Positif numéros 378-388
- Cahiers du Cinéma numéros 457-466
- Télérama numéros 2257-HS mai 1993
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Jamais un film ne m'aura autant mis mal à l'aise, c'est une évidence ..... Mais au-delà d'une parabole politique sur le nazisme et d'un message froidement efficace sur l'aliénation par l'image, une émotion contenue : la détresse des personnages principaux. Profond et prenant, malgré L'INSOUTENABLE. HUBER ARNAUD,CINE(PHAGE)PHILE