ADALEN 31 - 1969

Titre VF ADALEN 31
Titre VO Adalen 31
Année de réalisation 1969
Nationalité Suède
Durée 1h45
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 02/07/1969
Thème(s)
Trains et gares (Cinéma suédois)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma suédois)
Hypnose
Cinéma suédois (ORIGINE)
Films politiques (Cinéma suédois)
Grèves
Milieu ouvrier (Cinéma suédois)
Pêche et pêcheurs (Cinéma suédois)
Adolescence (Cinéma suédois)
Avortement
Armée (Cinéma suédois)
Réalisateur(s)
WIDERBERG Bo
Chef(s) Opérateur(s)
PERSSON Jörgen
Musique
ELLINGTON Duke BURNS Wilfred DEGEYTER Adolphe LUNDIN Karl-Gustaf
Renseignements complémentaires
Scénario et montage : Bo Widerberg
Assistant-réalisateur : Roy Andersson
Distribution DVD : Malavida

Visa d'exploitation : 35 876

Nota :

- Prix Spécial du Jury - Cannes 1969

- Bodil Festen (Danemark) 1970, Meilleur Film Européen

- Guldbagge awards (Suède) 1969, Meilleurs acteur et réalisateur 
Acteurs
SCHILDT Peter
TIDELIUS Kerstin
HEDLUND Roland
FEIERBACH Stefan
DE GEER Marie
BERGSTRÖM Olof
BJÖRK Anita
BERGSTRÖM Jonas
HOLMSTROM Tommy
LINDSTEDT Pierre
NORBERG Gunnar
BJORLING Olle
WIDERBERG Martin
WALLIN Elisabet
TOURD Rolf
FAHLEN Martin
FORSELL Sölve
JOHANSSON Hedvig
Résumé
                                                                                          Jean Auguste Renoir...

Juin 1931. Alors que dans la région d'Adalen, au nord de la Suède, se déroule, depuis plusieurs longues semaines, la première grève importante de l'histoire du pays, pour obtenir une conséquente augmentation des salaires, la tension monte entre les ouvriers contestataires et les "jaunes" engagés par le local groupement patronal, afin de pallier le manque crucial de main-d'oeuvre et au pourrissement de la situation économique. C'est à travers une petite famille du cru, les Andersson, que nous suivons en filigrane l'évolution du conflit et ses dramatiques conséquences. Alors que le père et son plus jeune fils Martin contribuent en pêchant, vaille que vaille, à quelques frugaux repas quotidiens, que le second rejeton, prénommé Ake, s'initie avec une bande de copains de son âge, aux inédits rythmes du jazz, Kjell, l'aîné, qui travaille dans les bureaux de l'usine et qui a été pris en sympathie par le directeur et son épouse, vit une première et discrète relation amoureuse avec Anna, la délicieuse fille de son employeur, de retour de Stockholm et de ses études. En effet, une tendre complicité s'est instaurée peu à peu entre les deux adolescents, à l'insu des parents, alors même que le ton de la revendication ouvrière se durcit, que des travailleurs clandestins, vils briseurs de grève, sont virés sans façon d'un navire en chargement et qu'une grande marche de protestation sur Lunde, le chef-lieu de la région, est unanimement décidée. Elle sera brutalement réprimée par l'armée qui n'hésitera pas à tirer dans la foule, avec des armes lourdes, occasionnant quatre morts et cinq blessés graves...

>>> D'après des événements dramatiques et politiques qui se sont effectivement déroulés en Suède durant cette période et qui permirent aux socio-démocrates d'arriver au gouvernement, Bo Widerberg nous livre une oeuvre en tous points émouvante et magnifique, qui se conjugue à la fois en subtiles et chatoyantes palettes intimistes et picturales, sous couvert d'une tendre histoire romantico-adolescente, avec pour puissant et déterminant cadre historique une enthousiasmante fresque ouvrière et politique. C'est avec ses hétérogènes et disparates ingrédients scénaristiques, que le réalisateur nous commet un incontestable chef-d'oeuvre, d'une limpide efficacité émotionnelle et revendicative, toujours intacte...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- La Revue du Cinéma numéros 229 et 232
- Avant-Scène numéro 124
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéros 107 et 119
- Saison Cinématographique 1969
- Cinéma numéro 138
- Le Canard Enchaîné du 05 février 2014
Critiques (Public)