LA BATAILLE DU RAIL - 1945

Titre VF LA BATAILLE DU RAIL
Titre VO
Année de réalisation 1945
Nationalité France
Durée 1h25
Genre GUERRE
Notation 17
Date de sortie en France 27/02/1946
Thème(s)
La Résistance (et la collaboration) -Seconde Guerre Mondiale- (Cinéma français)
Trains et gares (Cinéma français)
Réalisateur(s)
CLEMENT René
Chef(s) Opérateur(s)
ALEKAN Henri
Musique
BAUDRIER Yves
Renseignements complémentaires
Scénario : Colette Audry
et René Clément .....
Montage : Lucien Desagneaux
Dialogues : Colette Audry .....

Visa d'exploitation : 592

Nota :

- Grand Prix de la Mise en Scène et Grand Prix du Jury - Cannes 1946

- Grand Prix du Cinéma Français 1946
Acteurs
LAURENT Tony
DESAGNEAUX Lucien
LERAY Robert
REDON
PAULEON Leon
RAUZENA Fernand
DAURAND Jean
CLARIEUX Jean
MINDAIST Pierre
LOZACH Jean
SALINA Michel
LATOUR Pierre
WELL Max
JOUX François
BARREAULT
RAUZENA Jean
Résumé

Evocation quasi-documentaire de la résistance des cheminots français, durant la Seconde Guerre Mondiale, face à l'occupant allemand. L'oeuvre peut se diviser en trois partie mémorables : le dangereux travail de sape d'anonymes cheminots pour s'opposer à la présence teutonne sur le territoire ; l'histoire du train blindé "Apfel Kern" qu'il faut à tout prix retarder ; les derniers combats et le jour de la Libération...

>>> Un incontestable chef-d'oeuvre émouvant de véracité et de force...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinématographe numéros 79 (1979), 91(1983)
- Cinéma numéros 283-284, 446
- Cinémas numéros 2/3 (vol 9)
- l'Ecran Français numéros 7, 24, 30, 35
- Image et Son numéros 8(12/1947), 374(07/1982)
- Saison Cinématographique 1945-1947

Critiques (Public)
"La bataille du rail" image d'une résistance surgonflée frisant par moments la caricature, dévoile dans un parcours documento-fictionnel fascinant l’héroïsme inconditionnel d'un microcosme hyper motivé luttant toutes griffes dehors contre un occupant montré comme un airain vociférant et bestial. Sans pour cela refléter une réalité certainement beaucoup moins épique, cet opus possède le mérite de dévoiler des énergies certes romancées mais poussées à leurs maximums par un groupe de travail solidaire et déterminé. L'ensemble s'absorbe comme un spectacle de qualité qu'il faut surtout ne pas mettre en relation avec une propagande embusquée semblant indispensable afin d'éclairer d'une manière somptueuse une partie méconnue de la résistance française. Tout en demeurant des comportements virtuels, ces héros courageux s'imprègnent remarquablement dans le contexte historique de leur époque. Ils pensent, bougent, développent de la matière sur des sites dangereux où la vie peut s'arrêter à tout moment. Certains sacrifices pathétiques habillent ce rendu exemplaire d'un lyrisme presque insoutenable. Épaulés par quelques cadrages intelligents l’œuvre délivre une essence volontaire et soutenue tout le long d'un trajet sans failles ni essoufflements. René Clément filme un patriotisme flamboyant, une fusion temporaire magnifique unissant des individus presque transcendés, prêts à tous pour restaurer leur pays d'une liberté absente. "La bataille du rail" est une brillante actualité reconstituée, dont l'atout principal reste l'action dans une démonstration remarquablement calibrée mettant en lumière des comportements fraternels que nos années de paix ont endormis. Ici c'est un pour tous et tous pour un. JIPI