LAILA - 1929

Titre VF LAILA
Titre VO Laila
Année de réalisation 1929
Nationalité Norvège
Durée 2h40
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 16
Date de sortie en France
Thème(s)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Loups
Cimetières (tous pays confondus)
Epidémies (peste)
Orphelins (Autres pays)
Cinéma norvégien (ORIGINE)
Mariage (Autres pays)
Lapons et Laponie
Réalisateur(s)
SCHNEEVOIGT George
Chef(s) Opérateur(s)
CHRISTENSEN Valdemar LYNGE Allan
Musique
HAUGER Kristian THOMMESSEN Reidar ELGEN Einar BJONNER Fred
Renseignements complémentaires
Scénario : George Schneevoigt
d'après les récits de J.A. Friis
Distribution : Triangel-Film A/S
Acteurs
MARTENSON Mona
LARSSEN Tryggve
SCHWENZEN Harald
MALBERG Peter
MONRAD Cally
GLEDITSCH Henry
BERNHOFT Finn
LARSON LUND Lilly
BREKKE Ibe
SARA Aslag aslagsen
MOROTAJA Mattis
CHRISTIANSEN Rasmus
O'FREDERICKS Alice
Résumé

Karasjok, petit village isolé au fin fond de l'enneigé Finnmark, rugueuse région septentrionale de la Norvège. Le fringant C.O. Lind et son affable épouse viennent de partir en traineaux, accompagnés d'un autre couple, malgré un hiver particulièrement rigoureux, pour rejoindre la ville la plus proche, située à des kilomètres de leur habitation, pour faire baptiser leur nouveau-né, une petite fille âgée à peine de quelques semaines. Durant le long et pénible trajet, une violente attaque d'une horde de loups affamés, particulièrement agressifs, déclenche une fuite éperdue et désespérée qui provoque la chute accidentelle du berceau. Ignorée par les canidés trop occupés à leur poursuite effrénée, la môme est épargnée par les voraces carnivores, puis un peu plus tard recueillie par Jampa, un fruste Lapon en chasse, bras droit d'un autre autochtone, Aslag Laagje, possesseur du plus grand cheptel de rennes de la région, qui lui permettra d'adopter l'enfant qui sera appelée Laila...

Un an plus tard, Aslag, en tournée dans la contrée rencontre C.O. Lind dont il est client et fournisseur depuis fort longtemps, qui lui fait part fortuitement des atroces circonstances de la dramatique disparition de leur enfant. Il demande alors à son employé de rendre pour Noël, l'enfant à ses véritables parents, ce que ce dernier accomplit, la mort dans l'âme, le coeur brisé...

L'été suivant, alors que la famille Lind revit dans un bonheur enfin retrouvé, un canot à la dérive aborde négligemment les rives de leur village. Les occupants sont tous morts de la peste qui va se propager d'une manière foudroyante dans les environs. C'est encore une fois Jampa, de passage pour revoir son enfant chérie, qui découvrira l'horrible drame, des cadavres par dizaines et comme unique rescapée Laila, réfugiée chez de vieux voisins séniles et moribonds. A nouveau il emmène la gamine, désormais orpheline, chez lui, pour une nouvelle existence...

Dix neuf ans plus tard, Laila, devenue une adorable jeune femme pleine de pétulance et de vigueur, promise depuis toujours à Mellet, le fils de son père adoptif, fait par hasard la rencontre d'Anders, le neveu de C.O. Lind qui comme son oncle tient un lucratif commerce, en compagnie de sa soeur, dans la ville proche. Une profonde attirance réciproque va peu à peu se mettre en place, lors de la joyeuse et traditionnelle fête annuelle, parachevée par l'éclatante victoire de Laila dans l'incontournable course de rennes. Alors que les sentiments entre les deux amoureux se précisent et que la jalousie de Mellet s'accentue dramatiquement, Anders tombe soudainement malade et ne peut venir au rendez-vous fixé par sa bien-aimée...

>>> Une étonnante épopée norvégienne, de près de cent-soixante minutes, réalisée de main de maître par un metteur en scène d'origine danoise qui fut aussi le chef-opérateur du grand Carl Theodor Dreyer, visionnée (enfin) dans sa version intégrale, au 27e festival du film muet de Pordenone (2008), féconde manifestation cinématographique d'une richesse et d'une diversité remarquables...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- "1895" numéro 15
- Pour Vous numéro 69
Critiques (Public)