JOUR DE FETE - 1948

Titre VF JOUR DE FETE
Titre VO
Année de réalisation 1948
Nationalité France
Durée 1h19
Genre COMEDIE
Notation 16
Date de sortie en France 04/05/1949
Thème(s)
Chefs-d'oeuvre (Comédie française)
Postes et Télécommunications
Bicyclettes
Wheeler (René)
Coiffeurs et barbiers ...
Film dans le film (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma français)
Trains et gares (Cinéma français)
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Cinéma français)
Puits (tous pays confondus)
Bouchers / Charcutiers
Cyclisme
Moissons et fenaisons (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
TATI Jacques
Chef(s) Opérateur(s)
MERCANTON Jacques
Musique
YATOVE Jean
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Jacques Tati
et Henri Marquet .....
avec la collaboration de René Wheeler
Distribution : UGC

Visa d'exploitation : 7522

Nota : une version en couleurs restaurée du film a été mise en circulation en 1994 .....
Acteurs
TATI Jacques
DECOMBLE Guy
FRANKEUR Paul
RELLI Santa
DELCASSAN
BEAUVAIS Jacques
VALLEE Maine
BALPO Robert
RAFAL Roger
FRANCOMME Edouard
TITYS
Résumé

Un facteur, qui assiste aux préparatifs de la feête du village, y participe tout en suivant un film et en essayant de livrer le courrier à sa façon bien particulière...

>>> Premier long métrage de Jacques Tati plus que prometteur puisque encore aujourd'hui, ce film reste une des plus belles réussites du cinéma français comique. L'histoire débute d'une manière extrêmement douce, puis les gags sont de plus en plus nombreux et la clownerie s'enchaîne et s'en donne à coeur joie jusqu'à la fameuse "tournée à l'américaine" point culminant du film...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Radio-Cinéma numéro 347
- "Trente ans de cinéma"
- Agel : "Hulot parmi nous"
- Agel "Initiation au Cinéma"
- Film Français numéros 2539-2540
- Revue du Cinéma numéros 114 et 169
- Inrock du 08/05/1995
- Nouvel Observateur numéro 1573
- Le Point numéro 1164-1165
- Le Canard Enchaîné du 11/01/1995
- Le Monde des 10/01 et 20/8/1995
- Cahiers du Cinéma numéros 32 et 487
- Télérama numéro 2347
- Revue du Cinéma numéro 316 
Critiques (Public)
"Jour de fête" est plus un divertissement concept, qu’un produit standard structuré. Calée de fond en comble sur l’arrivée et le départ d’une fête foraine dans un petit village, cette très agréable comédie arrive fort à propos afin de relancer sur un territoire en berne, rires et mouvements. Après toutes ces années de conflit, tout est à réapprendre. Le facteur s’en charge, dans d’hilarantes scènes de solidarités, offertes à la volée, en état second. Les gestes précipités de François, influencé par un documentaire novateur, annonce les chamboulements que va subir dans son fonctionnement une manière de faire ancestrale, gommée par une nouvelle production, uniquement basée sur la rentabilité. Pour l’instant, ce dynamisme complètement décalé amuse un public, ayant besoin de se recadrer dans la nervosité d’une mobilité perdue. Cette tournée à l’américaine, testée en France profonde, tout en étant révélatrice d’un changement de perceptions et d’exécutions de taches professionnelles, démontre déjà une dépendance envers nos libérateurs et leurs modes de vies. Une terre, menacée par la désertification, vit ses dernières années de ruralité, par l’oisiveté et la fête, tout en basculant lentement vers des fonctions automatisées, qu’il faudra avec le temps exécutées en ville. L’œuvre est guillerette, champêtre, drôle, à condition d’être un adepte des péripéties de ce lunaire d’école, à la diction approximative. Une heure quinze de délire, dans le plus beau des endroits, où l'homme, son vélo et la nature ne font qu'un. Le départ de la fête, tout en rassurant les enfants, par son retour cyclique, ne laisse planer aucun doute sur le destin de ces terres, de plus en plus pénalisées par leurs immobilismes. JIPI