SON DERNIER ROLE - 1945

Titre VF SON DERNIER ROLE
Titre VO
Année de réalisation 1945
Nationalité France
Durée 1h31
Genre DRAME
Notation 14
Date de sortie en France 24/07/1946
Thème(s)
Jeux (cartes)
La mort, ses cadavres et ses représentations (tous pays confondus)
Jeux de cartes (réussites et patiences)
Maladies incurables
Milieu du théâtre (Cinéma français)
Suicide (Cinéma français)
Trains et gares (Cinéma français)
Réalisateur(s)
GOURGUET Jean
Chef(s) Opérateur(s)
JOULIN Lucien MILLION Georges
Musique
SYLVIANO René
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues :
Jean-Paul Le Chanois
d'après Lajos de Zilahy .....
Adaptation : P.E. Regnier
Décors : Robert Dumesnil
Montage : Emma Le Chanois
Distribution : UFPC

Visa d'exploitation : 921

Distribution DVD : doriane films

avec comme complément éditorial :

- Un moyen métrage : "Le pavillon de la folle" (1946)

- Un court métrage documentaire : "La grande pastorale" (1937)

- Un second court métrage documentaire : "Les coulisses du zoo" (1935)
Acteurs
MORLAY Gaby
CHARLEY Germaine
DEHELLY Paula
MANSON Héléna
FONTAN Gabrielle
MYRAL Nina
LAMBALLE Huguette
LEDOYEN Germaine
CELDAC Gina
DALIO Marcel
TISSIER Jean
DEBUCOURT Jean
CHAMARAT Georges
SAULIEU Emile
DARTEUIL Pierre
DEMANGE Paul
SELLIER Georges
VIGUIER François
BLIN Noel
CHARTIER Pierre
VONELLY Louis
VINCENT Roger
LEFEVRE-BEL René
MYLOS Emile
Résumé
                                                                                   Hermine et le sagace visiteur...

La célèbre actrice de théâtre, Blanche Dubois (nom de scène : Hermine Wood) se repose péniblement sur un accueillant banc du square de la place des Vosges, après un brusque malaise, peu de temps avant l'officielle première de sa nouvelle pièce "La clef de voûte" écrite et mise en scène par son jaloux et possessif amant, le pénétré et loquace Raoul Ardouin. Elle est ainsi accostée par un réglementaire employé municipal, soucieux de son état et par le professeur Mercier qui lui griffonne une ordonnance en lui conseillant de passer le lendemain, à son cabinet. Accueillie au théâtre avec beaucoup de soulagement et un peu de méfiance par l'étouffant metteur en scène, Hermine fait un triomphe devant un public enthousiaste et ravi qui ne s'est guère aperçu d'un second malaise, plus léger, mais tout aussi inquiétant. Le jour suivant, en consultation chez le fameux médecin, spécialiste des maladies vasculaires et cardiaques, il lui est fortement recommandé de prendre du repos et de quitter pour un certain temps le milieu convulsif des planches. Soupçonneuse et plutôt inquiète, notre astucieuse artiste décide de revoir le toubib à nouveau, le jour suivant, parfaitement grimée, en se faisant passer pour sa propre mère. Elle apprend ainsi qu'elle est atteinte d'une maladie incurable et n'a plus que quelques mois à vivre. Sans prévenir personne, elle quitte la capitale pour trouver refuge dans l'anonyme pension "Lamartine" située non loin du reposant lac d'Annecy. Parmi les autres pensionnaires, (un vieux couple dans la soixante, un autre en voyage de noces, un amoureux transi qui attend désespérément une lettre ou un télégramme et quelques autres quidams en vacances ou en repos) Hermine se fait passer pour une vieille dame de passage. Mais voilà que le passé va à nouveau la rattraper avec l'arrivée impromptue du professeur Mercier ..... 

>>> Excellent Jean Tissier en énergique patron des lieux, avec une ribambelle d'acteurs de seconds rôles, toujours bienvenus dans leurs prestations, pour une oeuvre plus qu'honorable, flirtant avec certains éléments fantastiques mortuaires, qui confirme l'urgence d'une redécouverte de Jean Gourguet, un metteur en scène trop longtemps resté injustement dans l'ombre du cinématographe .....
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1945/1947
- L'Ecran Français numéro 57
- Index de la Cinématographie Française 1947
- Répertoire Général des Films 1947 et 1950
Critiques (Public)