LES DAMNES DU COEUR - 1929

Titre VF LES DAMNES DU COEUR
Titre VO The godless girl
Autres titres VF LA FILLE SANS DIEU
Année de réalisation 1929
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h08
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 16
Date de sortie en France
Thème(s)
Religions et croyances (Cinéma américain)
Milieu scolaire (Cinéma américain)
Coiffeurs et barbiers ...
Chats (tous pays confondus)
Incendies (et / ou) pompiers .....
Porcs / cochons
Ecureuils (tous pays confondus)
Singes (Cinéma américain)
Maisons de correction et de redressement (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
DE MILLE Cecil B.
Chef(s) Opérateur(s)
MARLEY J. Peverell
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Jeanie Macpherson
Direction artistique : Mitchell Leisen
Acteurs
BASQUETTE Lina
PREVOST Marie
KEENE Tom
BEERY Noah
QUILLAN Eddie
IRVING Mary Jane
QUALITY Gertrude
PRICE Kate
REICHER Hedwig
FAYE Julia
LOUIE Viola
BARRYE Emily
BURTON Clarence
DYRESE Jacqueline
ALEXANDER Dick
ALDINE Jimmy
BENNETT Elaine
BAY Viviane
BOTELER Wade
BOYD Betty
BROWN Julia
BURKE Archie
CHASE Colin
COFFEY Cameron
ELLIS George D.
DE MILLE Cecilia
ELTER Anielka
FARLEY Jim
FISHER Larry
FRANCISCO Evelyn
GIRACI Mae
GORDON Grace
HOLMES Milton
HUMPHREY William
IRVING George
JACKSON Peaches
JOHNSON Dolores
KECKLEY Jane
KILDARE Nora
LAPAN Richard
MAC KENZIE Ida Mae
MARION Don
MAY Edith
MAYBERRY Mary
MERTON Collette
MESSINGER Buddy
MOORE Pat
MURPHY Jack
PALMER Pat
PETERS Janice
PETRA Hortense
VAN AVERY Billie
RANDALL Ray
WAX Dorothy
CARVER Louise
DEPEW Joseph
FOLZ Artye
FOY Mary
JENNINGS Maxine
PALMER Patricia
RANDALL Rae
VAN EVERY Billie
Résumé

                                         Nodule introductif au film :

"C'est un fait assez méconnu, mais des organisations d'athées se servent
de nos écoles comme arène de combat, attaquent, grâce à la jeunesse
de notre nation, les croyances tenues pour sacrées par notre peuple" .....


Le directeur d'un établissement scolaire réunit l'ensemble des élèves de son collège, face à la prolifération de tracts jugés blasphématoires, mettant en cause les fondements même de la religion, affirmant entre autres, que Dieu n'a pas créé l'Homme, mais que l'Homme a créé Dieu. Plus tard, une réunion du fameux groupe dissident, dirigé par leur dynamique égérie Judy Craig, interrompue par une intrusion de la chapelle des croyants avec à leur tête Bob Hathaway, un exégète du gospel, se solde par une monumentale bagarre rangée, et plus grave encore, le décès d'une adolestence ayant chutée de plusieurs étages, après la rupture, sous le choc des assaillants et la confusion de la mêlée, d'une fragile rampe d'escalier. Les conséquences ne se font pas attendre : les deux meneurs de chaque faction ainsi qu'un troisième larron, prénommé Bozo Johnson, se retrouvent inculpés d'homicide involontaire et envoyés dans une stricte maison de redressement dirigée par une sombre brute dont on affirme qu'il a les "muscles d'un bœuf, la cervelle d'un mouton et l'indulgence d'une hyène". Notre inconsidéré trio commence lentement à se rendre compte qu'ils viennent de franchir les portes de l'enfer. Pourtant, alors que de fréquentes brutalités, des vexations quotidiennes et des labeurs épuisants tentent de les briser, Judy et Bob, chacun dans une section séparée par une revêche clôture électrifiée, vont paradoxalement se rapprocher, alors même que le second fomente discrètement une évasion...

>>> Après un préambule aussi orienté, claironnant une nauséeuse intolérance religieuse, on était en droit de formuler quelques inquiétudes quant au contenu ultérieur de cette dernière œuvre muette de Cecil B. de Mille. Il s'avère bientôt évident, que si l'on fait fi de ces orthodoxes dérapages, la réalisation du metteur en scène est un grand moment du cinéma, bien à part voire univoque dans sa solide filmographie...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)