SHORT CUTS - 1993

Titre VF SHORT CUTS
Titre VO Short cuts
Année de réalisation 1993
Nationalité Etats-Unis
Durée 3h09
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 18
Date de sortie en France 05/01/1994
Thème(s)
Overdose (tous pays confondus)
Suicide (Cinéma américain)
Clowns (tous pays confondus)
Tremblements de terre
Festival de Venise (Lion d'Or)
Carver (Raymond)
Aquarium (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
ALTMAN Robert
Chef(s) Opérateur(s)
LLOYD Walt
Musique
ISHAM Mark
Renseignements complémentaires
Scénario : Robert Altman
et Frank Barhydt .....
d'après neuf nouvelles de Raymond Carver
Produit par Cary Brokaw
Distribution : Bac Films

Visa d'exploitation : 84 482

Sous-titre VF : "Les Américains"

Nota :

- Lion d'Or, Venise 1993 ex-aequo avec "Trois couleurs : bleu" de Kieslowski

- Prix d'interprétation pour l'ensemble des acteurs, Venise 1993

- Prix FIPRESCI, Venise 1993

- Prix de la Meilleure Interprétation de Second Rôle à Madeleine Stowe National Sociey of Film Critics 1994

- Golden Globe Spécial pour l'ensembledes comédiens, Hollywood Foreign Press Association 1994
Acteurs
DAVISON Bruce
MAC DOWELL Andie
LEMMON Jack
CASSIDY Zane
MOORE Julianne
MODINE Matthew
ARCHER Anne
WARD Fred
HOPKINS Joseph c.
LEIGH Jennifer Jason
MACCARIO Josette
PENN Christopher
TAYLOR Lili
DOWNEY Robert (junior)
ROBBINS Tim
STOWE Madeleine
FRIEL Dustin
FRIEL Cassie
FRIEL Austin
TOMLIN Lily
WAITS Tom
MAC DORMAND Frances
LENNON Jarrett
GALLAGHER Peter
ROSS Annie
SINGER Lori
LOVETT Lyle
HENRY Buck
LEWIS Huey
BOND Margery
DO QUI Robert
WILLIAMS Darnell
BEACH Michael
CHAPMAN Andi
FALCONER Deborah
CUSACK Susie
ROCKET Charles
ALDEN Jane
ALTMAN Christian
MARLETT Willie
BLOCKER Dirk
CALVERT Suzanne
STRONG Natalie
DELLA Jay
PERSSON Jeruth
HARRIS Nathaniel h.3
TREBEK Alex
DUNPHY Jerry
CANIN Stuart
ADAMS Terry (3)
PREVITE Bobby
COHEN Greg
ESTES Gene
FOWLER Bruce
ROSINSKY Anatoly
GUZEMILIAN Armen
KATO Armen
DARST Danny
WEBSTER Derek
Résumé

Vingt-deux personnages coincés dans leur petite existence en quête d'eux-mêmes, en manque de communication, en absence de sérénité que les aléas de l'existence, l'impondérable du quotidien font se gesticuler, pantins dérisoires et pathétiques, pitoyables et merveilleux, en déséquilibre au bord de leur propre abîme...

>>> Certainement à ce jour, un des films les plus aboutis de Robert Altman, qui maîtrise avec brio ces destins parallèles, avec une virtuosité à vous couper le souffle, à travers un montage lumineux, limpide, frisant la perfection et qui restera pour longtemps encore une puissante et magistrale leçon de cinéma...

Bibliographie
- Première numéros 395-202
- Télérama numéros 2295-HS mai 1994
- Cahiers du Cinéma numéro 475
- Studio numéro 82
- Film Français numéro 2487
- Mensuel du Cinéma 11/1993-14/1994
- Positif numéros 393-395
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Jeune Cinéma numéro 226
- Nouvel Observateur numéro 1522
- L'Express numéros 2218-2217
- Le Point numéro 1112
- Le Monde du 6 janvier 1994
Critiques (Public)
Jubilatoire. Petit chef-d'oeuvre de construction et de concision malgré la durée du film. A voir obligatoirement ... BILL

A mon avis ce film ne mérite pas les louanges qu'il a reçues. Trois heures d'ennui pour un film qui a des accents de reportage, vide d'intérêt, absence totale de poésie, rien, rien, rien.

Film magistral, si américain, mais tellement différent du cinéma américain de maintenant. Merci Robert Altman. Loïc Pessaud, cinéphage.

C'est le chef-d'oeuvre de Robert Altman. Film admirablement réalisé, superbement construit, d'une virtuosité à couper le souffle. Vingt-deux personnages en quête d'eux-mêmes, souvent superficiels, parfois ridicules, parfois pitoyables, aux destins entremêlés. Vingt-deux personnages dans des tranches de vie, représentant l'Amérique en général et Los Angeles en particulier. Vingt-deux personnages qu'Altman ne condamne pas, ayant une certaine tendresse pour eux. Vingt-deux personnages humains, ayant des difficultés à communiquer. Au final, un amer constat d'échec, de gâchis. Film magnifiquement interprété, avec mention spéciale pour Julianne Moore, excellente actrice trop méconnue -il suffit de la voir dans "Safe"- .....