VISAGE DE FEMME - 1938

Titre VF VISAGE DE FEMME
Titre VO En kvinnas ansikte
Année de réalisation 1938
Nationalité Suède
Durée 1h40
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France
Thème(s)
Héritages et testaments (Cinéma suédois)
Cinéma suédois (ORIGINE)
Chirurgie esthétique
Maîtres chanteurs
Jeux (cartes)
Bateaux de croisière (Autres pays)
Milieu médical (Cinéma suédois)
Trains et gares (Cinéma suédois)
Chauffeurs (de maître) (tous pays confondus)
Cimetières (tous pays confondus)
Ski
Réalisateur(s)
MOLANDER Gustaf
Chef(s) Opérateur(s)
DAHLQVIST Ake
Musique
BENGTSON Eric
Renseignements complémentaires
Scénario : Gosta Stevens,
Stina Bergman et Ragnhild Prim .....
d'après une pièce de François de Croisset :
"Il était une fois" .....
Acteurs
BERGMAN Ingrid
HENRIKSON Anders
RYDEBERG Georg
SVENNBERG Tore
BERNHARD Göran
KAVLI Karin
SJOBERG Gunnar
BORGSTRÖM Hilda
WALLEN Sigurd
BERGLUND Erik Bullen
CEDERLUND Gösta
KESSTER Magnus
BUGLER Bror
ERICSSON John
DAHLQUIST Blenda
BROWALLIUS Carl
LAMBERT Knut
LUNDBERG-SETTERGREN Signe
HILLBERG Linnéa
BODIN Astrid
HELLEBERG Folke
HEDVALL Frithiof
NYQUIST Yngwe
LAMBERT Helfrid
LINDBY Wera
MALMGREN Margit
KARLSSON Helge
COLLIANDER Erland
BAUDE Anna-Lisa
BERGMAN Margareta
VON GEGERFELT Eric
Résumé

Gravement brûlée et défigurée au visage, durant sa tragique enfance, dans un incendie provoqué par son paternel alcoolique, lors duquel sa mère périt, Anna Holm, une fois adulte, aigrie et mortifiée, s'est réfugiée dans la délinquance et la criminalité, prenant même la tête d'une petite équipe de malfrats spécialisés dans l'extorsion de fonds par le biais du chantage et de l'escroquerie. Lors d'un rendez-vous pour récupérer la somme de 10.000 couronnes auprès de l'épouse d'un certain Wegert, en échange de trois lettres compromettantes que cette dernière avait écrites à son amant, elle chute dans l'appartement et fait la connaissance du mari, un spécialiste de la chirurgie esthétique qui avait soigné et opéré maints soldats défigurés durant les dramatiques hostilités de la Première Guerre Mondiale. Il accepte d'intervenir médicalement, après une promesse de la jeune femme de s'amender. Devenue une rayonnante jeune femme, elle se résigne tout de même à concrétiser une dernière affaire déjà ébauchée avant son intervention chirurgicale, amenée par un certain Torsten Barring qui lui proposait un quart de l'héritage attendu, à elle et à ses comparses, contre la disparition du seul héritier présomptif de l'empire financier d'un richissime industriel. Elle décide donc à contre coeur de se rendre dans la luxueuse demeure du dynamique aïeul sous le patronyme d'Anna Paulsson, pour découvrir, atterrée que la future victime, légataire de la fortune convoitée, est un adorable gamin âgé de six ans, prénommé Lars-Erik...

>>> Une urgente redécouverte de ce réalisateur suédois d'origine finlandaise s'impose, certes avec bien des difficultés, la plupart des œuvres distribuées dans l'hexagone restant actuellement introuvables et la majeure partie de l'ensemble de sa production n'a jamais bénéficié d'une sortie en France, hormis dans quelques rares festivals...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)