LE FRUIT DU PARADIS - 1969

Titre VF LE FRUIT DU PARADIS
Titre VO Ovoce stromu rajskych jime
Autres titres VF LES FRUITS DU PARADIS
Année de réalisation 1969
Nationalité Tchécoslovaquie
Durée 1h30
Genre COMEDIE
Notation 4
Date de sortie en France
Thème(s)
Postes et Télécommunications
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Balançoires (tous pays confondus)
Cinéma tchèque (ORIGINE)
Hôtels (Autres pays)
Féminisme (tous pays confondus)
Surréalisme et dadaïsme
Réalisateur(s)
CHYTILOVA Vera
Chef(s) Opérateur(s)
KUCERA Jaroslav
Musique
LISKA Zdenek
Renseignements complémentaires
Scénario : Vera Chytilova
et Ester Krumbachova .....

Distribution DVD : Malavida

Nota : pour les deux derniers acteurs, uniquement la voix .....
Acteurs
NOVAKOVA Jitka
SCHMID Jan
NOVAK Karel
AUSPERGEROVA Alice
ALBERT Julius
GABRIELOVA Eva
HUSKOVA Blanka
SOBOTA Ludek
VOMACKA Jaromir
SKRDLANT Tomas
SOMR Josef
KLUSAK Jan
Résumé

Un sympathique hôtel-pension, dans une anonyme petite ville de cure. Nous suivons en particulier le couple Eva et Joszef dont l'élément féminin s'intéresse fort, avec quelques attirances et maintes curiosités, à un autre pensionnaire, un certain Monsieur Robert, célibataire aguerri, dont c'est déjà la septième année de passage dans ce lieu de thermalisme et de villégiature. Il va s'avérer que l'attirant personnage est un redoutable tueur de femmes (blondes) qui sévit périodiquement dans la région, les marquant à la cuisse droite d'un tampon représentant le chiffre six de couleur rouge vif...

>>> Vera Chytilova commence son film par une anecdotique référence biblique, la tentation ophidienne d'Adam et Eve pour croquer, au paradis céleste, une pomme de l'arbre interdit de la Connaissance. Cela dure environ neuf minutes, se love du coté du cinéma expérimental et semble une bienvenue introduction. C'est ensuite que le bât blesse, lamentablement. En effet, le pauvre spectateur courageux devra subir durant le reste de la projection une insipide potée prétendue surréaliste où geint la prétention la plus narcissique sous un mortel chapelet de niaiseries incongrues et suffisantes...

Nota : une interrogation et un mystère subsistent : quelle mouche satanique a piqué les responsables de Malavida, (à moins que ce ne soit l'abus répété de becherovka) habituellement fort bien inspirés dans leurs choix, pour engager cette réédition en dvd de cette catastrophe cinématographique qui déjà à l'époque de sa sortie en salles, fut violemment pilonnée par tous les critiques et qu'il aurait été judicieux de (re)lire avant.
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Cinéma 70 numéro 148
- Image et Son numéros 241/242
- Positif numéro 118
- Le Monde du 11 mai 1971
- Cinéma 71 numéros 156 et 157
Critiques (Public)