LA TOUR INFERNALE - 1974

Titre VF LA TOUR INFERNALE
Titre VO The towering inferno
Année de réalisation 1974
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h44
Genre DRAME
Notation 13
Date de sortie en France 01/03/1975
Thème(s)
Films catastrophes (tous pays confondus)
Incendies (et / ou) pompiers .....
Architectes (Cinéma américain)
Silliphant (Stirling)
Réalisateur(s)
ALLEN Irwin GUILLERMIN John
Chef(s) Opérateur(s)
BIROC Joseph F. KOENEKAMP Fred FREEMAN Jim (2)
Musique
WILLIAMS John
Renseignements complémentaires
Scénario : Stirling Silliphant
d'après le roman de Thomas N. Scortia
et Frank M. Robinson : "The glass inferno"
et celui de Richard Martin : "The tower" .....
Distribution : Columbia

Visa d'exploitation : 43 671
Acteurs
MAC QUEEN Steve
NEWMAN Paul
HOLDEN William
DUNAWAY Faye
ASTAIRE Fred
BLAKELY Susan
CHAMBERLAIN Richard
JONES Jennifer
VAUGHN Robert
WAGNER Robert
GORDON Don
CRAWFORD John
COLEMAN Dabney
ELLIOTT Ross
WALLACE George
SIMPSON O. J.
NEWMAN Scott
MAC EVOY Carol
FLANNERY Susan
ALLEN Sheila
BURTON Norman
COLLINS Jack
PERRY Felton
SIERRA Gregory
ORSATTI Ernie
BASSETT William
ROBLES Walter
GRABOWSKI Norman
COMI Paul
HARROWER Elizabeth
SILLA Felix
ROGERS Elizabeth
LEICESTER Ann
SOULE Olan
GOWER Carlena
LOOKINLAND Mike
CULLITON Pat
NELSON Erik l.
BALINGER Art
HICKS Norman
KARNAHAN Thomas
MAC GOVERN Maureen
PAUL Victor
Résumé

Un incendie éclate dans le plus haut building du monde, lors de son inauguration...

>>> Certainement un des meilleurs films-catastrophe du genre, avec une brochette de vedettes internationales pour un brasier de fin du monde. On se laisse emballer, enflammer sans réserve. En effet, on prend un réel plaisir à retrouver Steve Mac Queen alias O'Hallorhan, en chef des pompiers, Paul Newman alias Doug Roberts en architecte, et William Holden, alias James Duncan, en sénateur...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Un des plus grands films catastrophes. Des scènes d'action excellentes de par leurs trucages et réalisation. Tous les acteurs se donnent le mot pour donner à ce film splendide, la dimension qu'il mérite ......

Un opus catastrophe bien ficelé, avec en prime la constitution, le temps d'un incendie mémorable, de quelques grosses pointures hollywoodiennes, imposantes en leurs temps, puis laissées pour compte, pour être enfin rapatriées temporairement dans le produit concept de référence de ces années soixante dix où les cinéastes américains consacrent leurs pellicules à la destruction en tout genre. Le récit tient bien la route, en intégrant intelligemment une action soutenue, formatée par le désastre d'une construction au rabais, ceci alimentant parfaitement malgré sa virtualité le concept de la magouille, élément bien présent dans nos sociétés. Ceci permet, malgré quelques clichés psychologiques un peu lourd, d'adhérer pleinement à cette aventure dramatique, pleine de suspense, montrant tout près du ciel un catalogue humain hétéroclite comprenant entre-autres le pompier lucide et visionnaire, des conditions de plus en plus déplorables de l'exécution de son métier, de l'architecte honnête, de l'ingénieur alcoolique manipulé, pour se terminer par le patron véreux et carriériste en rédemption. Un bon film montrant nos chers contemporains dans une thématique leurs permettant de se vêtir de tous les états. JIPI