L'EVENTAIL DE LADY WINDERMERE - 1925

Titre VF L'EVENTAIL DE LADY WINDERMERE
Titre VO Lady Windermere's fan
Année de réalisation 1925
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h26
Genre COMEDIE
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Wilde (Oscar)
Réalisateur(s)
LUBITSCH Ernst
Chef(s) Opérateur(s)
VAN ENGER Charles
Musique
HAVET Roch CAMBRA Jacques SOSIN Donald
Renseignements complémentaires
Scénario : Julien Josephson
d'après la piece d'Oscar Wilde :
"Lady Windermere's fan" .....
Produit par Ernst Lubitsch
Distribution : Grands Films Classiques

Visa d'exploitation : 117 190

Nota : musique (2007) : Jacques Cambra et Roch Havet .....
Acteurs
COLMAN Ronald
RICH Irene
MAC AVOY May
LYTELL Bert
MARTINDEL Edward
DAUMERY Carrie
DUNBAR Helen
BENNETT Billie
BENGE Wilson
Résumé

Lord Windermere, un des fleurons incontournables de la jet society britannique, reçoit une curieuse lettre signée Mrs Erlynne, une inconnue lui demandant de se rendre expressément à son hôtel. Cette dernière lui révèle être la mère de son épouse, disparue de la scène mondaine, il y a de cela des années après un terrible scandale. Elle souhaite aujourd'hui mener à nouveau le même train de vie prestigieux d'antan et propose a Lord Windermere d'acheter son silence...

>>> Indéniable réussite, pleine d'acidité et de drôlerie. A ne rater sous aucun prétexte !

Bibliographie
- Présence du Cinéma numéros 15/16
- Positif numéros 326 et 554
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Annuel du Cinéma 2008
Critiques (Public)
Film au rythme soutenu avec quelques portraits excellents et critique de la société de l'époque, très intéressant en tant que document sur la société "privilégiée" qui pendant un certain temps intéressait tellement Oscar Wilde. Le regard de ce dernier se posait sur les attitudes, les mimiques, les détails vestimentaires et la coquetterie... Lubitsch a bien su rendre cela.... Curieux que ce film ne soit pas plus connu... 

19/20 : Ce dvd, suppléments inclus, est à se pincer tellement il fait contemporain dans ce qu'il explique de la fragilité humaine. On y trouve des portes gigantesques, des têtes dépassant de haies ou de tableaux, des intrigues autour d'un éventail personnage à lui tout seul. Plus toutes ces ellipses espiègles, propres au muet et valant mille plans. Attention à l'histoire par petites touches superposées qui met un malin plaisir à égarer le spectateur. L'intrigante la plus âgée, de menteuse au dernier degré peut virer héroïque tandis que la jeune courtisée se pâme par ce qu'elle croit avoir vu. Hommes et femmes dans leur perpétuelle ambivalence, à la fois très unis et d'une farouche indépendance individuelle. Riches et pauvres chacun dans leur monde, pas un merci aux domestiques servant le champagne... Les coeurs chavirent dans des stratagèmes filmés par le menu. On devine tout... En musique de fond, un petit piano précisant les tendances de l'action sans jamais fatiguer. Peu de texte, superflu tant c'est expressif, facile à cerner. Peu importe que ça soit muet ou plutôt tant mieux même ! L.Ventriloque