L'HOMME AU COMPLET BLANC - 1950

Titre VF L'HOMME AU COMPLET BLANC
Titre VO The man in the white suit
Année de réalisation 1950
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h25
Genre COMEDIE
Notation 17
Date de sortie en France 26/03/1952
Thème(s)
Milieu de la mode, de la couture et de la confection (tous pays confondus)
Chefs-d'oeuvre (Comédie britannique)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Ealing Studios
Réalisateur(s)
MACKENDRICK Alexander
Chef(s) Opérateur(s)
SLOCOMBE Douglas
Musique
FRANKEL Benjamin
Renseignements complémentaires
Scénario : John Dighton,
Alexander Mackendrick et Roger Mac Dougall .....
d'après la pièce de ce dernier
Produit par Ealing Studios
Distribution : Rank / Gaumont

Visa d'exploitation : 12 319
Acteurs
GUINNESS Alec
GREENWOOD Joan
GOUGH Michael
PARKER Cecil
THESIGER Ernest
HOPE Vida
MALLESON Miles
LAMONT Duncan
GOODWIN Harold
MOLLISON Henry
HOWARD Arthur
MITCHELL Charlotte
ROBERTS Desmond
BENSON George
CULLUM Charles
MARION-CRAWFORD Howard
GORDON Colin
HARBEN Joan
HUGHES Roddy
LATHAM Stuart
DOONAN Patric
MARTIN Edie
MILLER Mandy
ROBERTS Ewan
OLSEN Olaf
RUDLING John
SAYNOR Charles
WATERS Russell
WORTH Brian
ATKINSON Frank
SHARP F.b.j.
HAROLD Scott
HOWARTH Jack
MAC NAUGHTON Jack
FURSE Judith
RUSSELL Billy
IVES Douglas
MULLARD Arthur
Résumé

Sidney Stratton occupe le poste d'ingénieur chimiste dans une importante usine textile. Il est fiancé à la fille du principal directeur. Son rêve, fabriquer un tissu insalissable et indéchirable, se réalise un jour au hasard d'une explosive expérience. Malaise et panique dans la corporation vestimentaire fort perturbée par cette découverte...

>>> Exquis contentement et profond ravissement pour le spectateur qui découvre un film étonnant de drôlerie. L'humour britannique dans sa plus suave tonalité...

Bibliographie
- Initiation au Cinéma (Agel)
- Radio-Cinéma numéros 114 et 329
- Image et Son numéro 143 bis
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Fiche Vox numéro 7
- Revue du Cinéma numéro 143
- Positif numéro 372
Critiques (Public)
La mise en scène et le scénario sont parfois maladroits. N'empêche, il y a un sujet : que se passe t-il lorsque la loi de l'obsolescence programmée est mise en danger ? Eh bien exploiteurs et exploités se donnent la main pour perpétuer le système. Belle illustration de la servitude volontaire en ce qui concerne les seconds. Comment les blâmer ? There Is No Alternative, déjà... Pourtant, l'idéal "marxo-socialo-communiste" n'envisageait-il pas la science et la technologie comme un moyen de libérer l'homme des tâches matérielles afin qu'il puisse s'épanouir individuellement et collectivement. Mais qu'est-ce que je raconte ? Nous sommes en Angleterre, en 1950. "Mes amis, il n'y a pas de litige entre nous. Capital et masses laborieuses sont côte à côte. Une fois de plus, nous avons besoin les uns des autres." l'un des patrons s'adressant aux représentants syndicaux (1h13) "Les savants veulent toujours tout chambarder. Comment gagnerai-je ma vie s'il n'y a plus de linge à laver ?" la vieille logeuse réprimandant Sidney pour son invention (1h17)