QUI DONC A VU MA BELLE ? - 1952

Titre VF QUI DONC A VU MA BELLE ?
Titre VO Has anybody seen my gal ?
Année de réalisation 1952
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h28
Genre COMEDIE
Notation 17
Date de sortie en France 17/09/1973
Thème(s)
Chiens (Cinéma américain)
Jeux (cartes)
Prohibition
Milieu du cinéma (Cinéma américain)
Jeux (mahjong) (tous pays confondus)
Petites annonces
Peintres, peinture et tableaux (Cinéma américain)
Bibliothèques
Noël et Réveillon (Cinéma américain)
Milieu judiciaire et juridique (Cinéma américain)
Prisons (Cinéma américain)
Pharmacies et pharmacien(ne)s (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
SIRK Douglas
Chef(s) Opérateur(s)
STINE Clifford
Musique
MANCINI Henry STEIN Herman
Renseignements complémentaires
Scénario : Joseph Hoffman
d'après une histoire d'Eleanor H. Porter
Direction musicale : Joseph Gershenson
Chansons : Roy Smith, Roy Turk,
Maceo Pinkard, Wendell Hall
et Jelly Morton .....
Distribution : Universal

Distribution DVD : carlotta films

Suppléments :

- La comédie humaine de Douglas Sirk : une analyse des chroniques américaines de Douglas Sirk, le style des comédies
et la filiation avec les mélodrames par Pierre Berthomieu, spécialiste du cinéma hollywoodien ( durée : 27 minutes) .....


- Plaisirs sur le plateau : Piper Laurie et Gigi Perreau évoquent leurs débuts de carrière et le tournage
de la première comédie de Douglas Sirk en technicolor (durée : 29 minutes) .....


- Bande annonce du film
Acteurs
LAURIE Piper
HUDSON Rock
COBURN Charles
PERREAU Gigi
BARI Lynn
REYNOLDS William
GATES Larry
HOMEIER Skip
HARVEY Paul
MAC VEY Paul
HOLDEN Gloria
FERGUSON Frank
LEWIS Forrest
DEAN James
SCHAFER Natalie
FELD Fritz
NURNEY Fred
CREIGHTON Sally
WALLACE Helen
WATERMAN Willard
PARNELL Emory
FLYNN Charles
PHILLIPS Barney
FAWCETT William
BRYAR Paul
RAY Joey
PIERCE Sam
HOLLAND Edna
TYLER Leon
WILLIAMS Charles
STEVENS Harmon
WILDE Lyn
LEARY Donna
O'DONNELL Spec
ADAMS Ada
ALDEN Eric
BOHRMAN Lulu Mae
BROWN Earl
CARR Larry
CARTER Douglas
CHANDLER Mack
COMBS Pat
COSTELLO Tom
DENNIS Nadine
DICKSON Helen
DULAINE Robert
DUNCAN Ann
ANDERSON James
FALLMAN Gilbert
FLYNN Ray
GAIL Jeanne
GORDON Richard
GUILFOYLE James
HALLWARD Joy
HUNTER Lynn
KENNEY June
LANGE Michele
MALDE Otto
MAC CULLOUGH Philo
MAC KAY Patti
MENDOZA Harry
MOWER Jack
SMITH G. Albert
SPAINARD Earl
STEVENS Bob
WINTER Richard
HAINES Robert
Résumé

Nous sommes dans les facétieuses et tumultueuses années 1920. Samuel Fulton, un multimillionnaire vieillissant, arrogant et pingre, a décidé de léguer une partie de son immense fortune à de braves et bien ordinaires citoyens américains, les Blaisdell. En fait, Millicent Blaisdell, la dynamique mère de famille, est la fille de son grand amour de jadis, qui portait le même prénom désuet, qu'il a follement aimée dans le passé et qu'elle avait alors gentiment dédaigné pour un anodin comptable à trente dollars la semaine. Il se rend donc incognito dans la pimpante ville de Hilverton, province du Vermont, et par un subtil stratagème (un fausse petite annonce dans le journal local) parvient à louer une chambre, sous le nom de John Smith, en se faisant passer pour un artiste-peintre, chez la descendance de sa bien-aimée, aujourd'hui décédée. C'est avec un plaisir tout particulier qu'il observe le délectable microcosme qui se présente à lui, (Charles, le père, gérant d'un bar / pharmacie, d'une probité et d'un sérieux exemplaires ; Harriet, la pétillante fille aînée amoureuse de Dan Stebbins, le sympathique employé de son paternel ; l'espiègle Roberta, une gamine adorable et lumineuse ; Millicent la mère, qui rêve de fortune et de reconnaissance et verrait bien sa fille convoler avec le fils des riches Pennock, insupportables et insipides notables de la région ; Howard, le garçon qui voudrait bien une nouvelle voiture, sans oublier Penny, le turbulent chien de la maison) se régalant des diverses réactions que va engendrer l'envoi anonyme d'un incroyable et bienvenu chèque d'un montant fort appréciable (100.000 dollars) sur les différents membres de la joyeuse maisonnée...

>>> Une sympathique et succulente petite réalisation où Charles Coburn fait merveille et tumulte, avec son air bougon et ses précieux dollars, pour une oeuvre douce-amère, égratignant sans cesse le way of life américain, entre le vernis des apparences, l'obsédant puritanisme rampant, le mythe de la réussite par l'argent et les alliances. On pense bien sûr à l'incontournable Frank Capra, mais en plus grinçant, émotion et chaleur humaine rangées au vestiaire, dans un insidieux et savoureux patchwork de l'éternelle et fastidieuse comédie humaine. Un parfait et complet moment de bonheur, avec en prime une des premières apparitions du mythique James Dean, qui à ce moment-là, était quasiment un jeune acteur tout juste débutant...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)