LES YEUX NOIRS - 1987

Titre VF LES YEUX NOIRS
Titre VO Oci ciornie
Année de réalisation 1987
Nationalité Italie
Durée 1h57
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 18
Date de sortie en France 09/09/1987
Thème(s)
Magiciens et prestidigitateurs (Cinéma italien)
Cinéma italien (ORIGINE)
Tchekhov (Anton)
Thermalisme, cures et curistes
Cerfs-volants .....
Chiens (Cinéma italien)
Gitans (Cinéma italien)
Réalisateur(s)
MIKHALKOV Nikita
Chef(s) Opérateur(s)
DI GIACOMO Franco
Musique
LAI Francis LEHAR Franz ROSSINI Gioacchino STRAUSS Johann
MOZART Wolfgang Amadeus
Renseignements complémentaires
Scénario : Nikita Mikhalkov,
Aleksandr Adabashyan et Suso Cecchi d'Amico .....
Adaptation de quatre romans d'Anton Tchekhov :
"L'ordre d'Anna" "La dame au petit chien"
"Ma femme" et "Jour de fête" .....
Distribution : U.G.C.

Nota :

- Prix d'interprétation masculine Cannes pour Marcello Mastroianni .....
Acteurs
MANGANO Silvana
MASTROIANNI Marcello
KELLER Marthe
SAFONOVA Elena
CEI Pina
LARIONOV Vsevolod
BARONI Paolo
SMOKTUNOVSKY Innokenti
HERLITZKA Roberto
BOGATYRIOV Youri
TABAKOV Oleg
ZOLOTHUKIN Dimitri
BIGNAMINI Nino
BARDOS Jean-Pierre
BON Maria-Grazia
BRUSINI Mauro
CERVETTI Pier luigi
BURDULI Ligugia
GALINELLI Isa
DE ROSA Francesco
GRIMBLAD Sergio
FILIPPENKO Alexander
KUSNEZOV Alexei
KADOCHNIKOV Pavel
MEGHANGI Evelina
KOUZNETSOVA Larissa
NAZZARI Maria grazia
LEONTYEV Avangard
MARIGNANO Renzo
MARTINEZ Loredana
RUMOR Ivana
PERROTTI Riccardo Parisio
RUDNEVA Lyubov
STAGNARO Carola
TURILLI Max
VENTURA Francesca
VOSCILINA Olia
Résumé

Dans le salon luxueux d'un paquebot, Romano, un Italien volubile en mal de confidences, raconte sa vie à un passager russe, en voyage de noces : une existence oisive auprès de sa riche épouse, son grand amour rencontré dans une station thermale, leurs retrouvailles pathétiques au fin fond de la Russie sa terrible lâcheté...

>>> Drôle, émouvant, déchirant, un grand bonheur émotif et visuel qui nous réconcilie avec le cinéma. Une sublime et fine interprétation du grand Marcello Mastroianni dans son ineffable rôle de séducteur hâbleur et vélléitaire. Sabatchka ! ...

Bibliographie
- Avant-Scène numéro 365
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinéma numéros 399/400
Critiques (Public)
"Les yeux noirs", est une oeuvre comme on en fait qu'exceptionnellement. Elle se raconte comme une longue farce, celle de la vie où la frivolité et l'exubérance se trouvent entrecoupées de moments profonds, mais vite emportés par le tourbillon de la ronde qui tourne sans répit. Mastroianni y est remarquable. Il eut l'intelligence d'épouser une femme riche, la lâcheté de laisser s'en aller son seul amour, une frêle Russe avec un petit chien. Bien après la rencontre dans une ville d'eau, il part la retrouver en Russie en tant que négociant. Mais rien n'est plus commme avant, le bonheur est là, mais il le laisse passer. Dans ce film une scène bouleversante. Une scène dans laquelle le temps s'arrête, où le souffle demeure suspendu comme si la vie entière d'un être se résumait à quelques instants. Et un sentiment prémonitoire avertit que tout, tout s'arrête ici ; le reste de la vie sera la répétition sans cesse imaginée de ce moment, l'avenir, une longue attente pour une utopie que l'on appelle amour. Il s'agit de cette scène où, pudiquement Nikita Mikhalkov filme la chambre qui va accueillir l'instant d'infini des deux amants. Mastroianni se lève, la jeune femme se tourne vers le mur. Et dans ce tourbillon d'images et de couleur que sont "Les yeux noirs", le temps s'arrête ... Doucement, elle commence à tracer sur le mur des traits humides qui sont à peine, une écriture, une douce plainte, le dessin de ses larmes ... Ceci paraîtra à certains pur détail. C'est pourtant une image qui demeure en moi, profondément ancrée, comme la fugacité du bonheur dans l'étendue désespérante de la vie. MILAN