MEYER DE BERLIN - 1918

Titre VF MEYER DE BERLIN
Titre VO Meyer aus Berlin
Année de réalisation 1918
Nationalité Allemagne
Durée 1h40
Genre COMEDIE
Notation 19
Date de sortie en France
Thème(s)
Montagnes (Cinéma allemand) (est et ouest)
Cinéma allemand (ORIGINE)
Milieu médical (Cinéma allemand) (est et ouest)
Hôtels (Cinéma allemand) (est et ouest)
Rêves et cauchemars (Cinéma allemand) (est et ouest)
Employé(e)s de maison (Cinéma allemand) (est et ouest)
Réalisateur(s)
LUBITSCH Ernst
Chef(s) Opérateur(s)
HANSEN Alfred
Musique
ZIMMERMANN Aliocha
Renseignements complémentaires
Scénario : Hanns Kraly
et Erich Schoenfelder .....
Acteurs
LUBITSCH Ernst
LANDSMANN Heinz
ORFF Ethel
TROLL Trude
OSWALDA Ossi
SCHÖNFELDER Erich
Résumé

C'est sur la foi d'un authentique et "sérieux" certificat médical fourni par son complaisant toubib habituel que Sally Meyer, après avoir faire croire à son épouse qu'il est souffreteux et que sa santé précaire nécessite un prompt séjour dans les reposantes Alpes bavaroises, se retrouve en route et en train, avec sac à dos, chapeau tyrolien et piolet d'escalade, pour une petite semaine guillerette, loin de la monotonie berlinoise et conjugale. Descendu dans un confortable hôtel de montagne, près de Berchtesgaden, il fait la connaissance de la pétulante Kitty, pensionnaire au même idyllique endroit, fort courtisée par toute la gent masculine présente dans l'établissement. Et malgré la nombreuse concurrence sur place et aux aguets, c'est Sally qui obtiendra le droit de partir, le lendemain, avec la belle, escalader l'imposant et majestueux Watzmann qui culmine à près de 2713 mètres. Commence une mémorable et anthologique ascension, pour nos deux citadins, encordés et ravis de leur plaisante randonnée qui va se ponctuer par une relaxante nuit de sommeil dans un refuge proche. Mais voilà que son épouse a l'inopportune idée de débarquer inopinément et de faire la connaissance lors de son trajet du brave Harry, le fiancé de l'affriolante Kitty...

>>> Une rareté bienvenue et précieuse, dont on retrouva une copie "nitrate" seulement en 1989, qui nous permet de savourer les étonnantes prouesses, moins connues d'un Ernst Lubitsch devant la caméra, comme acteur principal, maniant avec dextérité et volubilité, cet extraordinaire humour yiddish, entre dérisoire et grandeur qui a fait le bonheur de bien des spectateurs, sur scène ou sur écran...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)