QU'EST-CE QUI FAIT COURIR DAVID ? - 1981

Titre VF QU'EST-CE QUI FAIT COURIR DAVID ?
Titre VO
Année de réalisation 1981
Nationalité France
Durée 1h35
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 9
Date de sortie en France 05/05/1982
Thème(s)
Avortement
Réalisateur(s)
CHOURAQUI Elie
Chef(s) Opérateur(s)
ALAZRAKI Robert
Musique
LEGRAND Michel
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Elie Chouraqui
Distribution : MK2

Visa d'exploitation : 54 763
Acteurs
HUSTER Francis
GARCIA Nicole
AZNAVOUR Charles
NOEL Magali
DUSSOLLIER André
JONASZ Michel
NELL Nathalie
AIMEE Anouk
GERARD Charles
TCHENKO Katia
DELORME Danièle
BENICHOU Maurice
NOEL Annie
HOSSEIN Nicolas
MNICH Geneviève
BETTE Françoise
YANNE Josee
HAZERA Alexis
MAGNAN Erick
WOLF Nicolas
LIFSHITZ Sophie
VARON Caroline
BUENOS Alexandre
AIRES Sandra
BARROIS Odette
CAILLAT Chloe
COTTE Camille
DAMANT Andrée
GONZALES Mario
GRUVMAN Henri
MAI Fabienne
HORWITZ Jean-Loup
MELENNEC Patrice
MERINO Louis
PRIVAT Catherine
BEHAR Fabien
ROUELLE Marc
SCHROPFER Daniel
SORYA Geneviève
SOUVERBIE Mathé
TONELLI David
VIVI
Résumé

David, alias Francis Huster, travaille sur le scénario d'un nouveau film et file le parfait amour avec Anna. Pour lui, le synopsis de cette seconde réalisation -sa première oeuvre fut un échec- sera l'occasion d'une évocation fortement autobiographique de son passé ainsi que l'expression affirmée de sa trentaine. Mais Anna n'apprécie guere cette histoire et son avortement pèsera lourd dans le déséquilibre du couple...

>>> Une réalisation bien léchée, un scénario sans génie ni rature, une oeuvre qui rappelle hélas les fioritures agaçantes d'un Claude Lelouch...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinéma numéro 282
- Positif numéros 257/258
- Saison Cinématographique 1982
- Cinématographe numéro 79
- Ciné Critiques Films numéro 2
- La Revue du Cinéma numéro 373

Critiques (Public)
Un film bourré d'humour avec deux acteurs au sommet de leur art. Les seconds rôles, Charles Aznavour en tête, sont judicieusement bien choisis. Elie Chouraqui (ancien assistant de Lelouch)trouve en David un double parfait, où son autobiographie se superpose à celle du réalisateur.