L'EXPRESS BLEU - 1929

Titre VF L'EXPRESS BLEU
Titre VO Golouboi ekspress
Autres titres VF LE TRAIN MONGOL
Année de réalisation 1929
Nationalité Union Soviétique
Durée 1h12
Genre AVENTURES
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Trains et gares (Cinéma soviétique et russe)
Cinéma soviétique (1900-1990) (ORIGINE)
Huis clos (tous pays confondus)
Suicide (Cinéma soviétique et russe)
Jeux (cartes)
Réalisateur(s)
TRAUBERG Ilya
Chef(s) Opérateur(s)
KHRENNIKOV Boris STILLY Giorgio
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Ilya Trauberg,
Leonid Ierikhonov et Sergei Tretiakov .....
Acteurs
MININ Sergei
CHERNYAK Igor
ARBENIN I.
BO-YANG San
DIN-DO Lian
SE-VAN Tchou
TCHANG-KAI
VAN-SIAN Tchou
GOUDKINE Jakov
SAVELYEV Ivan
ZEJMO Janina
ZANONI Zana
BRODYANSKY Boris
Résumé

Fin des années vingt, "au pays des lotus, des vallées jaunes et des magnolias odoriférants", un train est prêt à partir en direction de la frontière, alors que les derniers voyageurs s'installent dans leurs compartiments respectifs : la première classe pour les financiers, les politiques et les dirigeants, la seconde classe pour les représentants de la bourgeoisie et la troisième classe pour les travailleurs et les exploités. Alors qu'au wagon-restaurant, on festoie à qui mieux mieux entre gradés militaires, diplomate britannique et hommes d'affaires de tous bords, une fillette se meurt faute de soins, à l'arrière du train et une jeune fille se fait agresser par deux abjects soudards avinés. Excédés par les incessantes brutalités et la flagrante injustice affichée des nantis, la révolte gronde parmi les coolies et les indigents qui s'accaparent les armes chargées sur le train, destinées à l'armée en Mandchourie. Les insurgés investissent peu à peu les wagons, l'un après l'autre, sous un feu nourri des soldats qui tentent d'empêcher leur progression. Alors que les voyageurs de la seconde classe décident de ne pas empêcher les militaires de "faire leur devoir", les autorités extérieures entreprennent de dévier le train sur une voie sans issue, indifférentes aux dramatiques conséquences...

>>> Ancien assistant de Sergei Eisenstein, le réalisateur Ilya Trauberg (à ne pas confondre avec son génial frangin LEONID ) nous propose une oeuvre époustouflante de maîtrise et d'efficacité. Alliant avec maestria et fougue le prégnant message révolutionnaire à un constant humanisme baigné d'une émotion dense et soutenue, à travers un montage virtuose qui alterne gros plans de visages et puissants éléments dramatiques, l'oeuvre se pose et s'impose comme un intangible modèle d'un certain cinéma soviétique de revendications et de luttes, au même titre que certains classiques du genre plus connus, mieux distribués, que le sympathique Festival du Film Muet de Bonn (2010) a eu l'heureuse initiative de nous proposer...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)