LA FEMME INSECTE - 1963

Titre VF LA FEMME INSECTE
Titre VO Nippon konchûki
Année de réalisation 1963
Nationalité Japon
Durée 2h03
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France 11/10/1972
Thème(s)
Cinéma japonais (ORIGINE)
Prostitution (Cinéma japonais)
Relations entre mère et fille(s)
Dentier (tous pays confondus)
Inceste (Cinéma japonais)
Accouchements
Journal intime (tous pays confondus)
Confessions et confessionaux .....
Gynécologues (tous pays confondus)
Chats (tous pays confondus)
Trains et gares (Cinéma japonais)
Milieu médical (Cinéma japonais)
Cimetières (tous pays confondus)
Milieu rural (Cinéma japonais)
Taxis (Autres pays)
Réalisateur(s)
IMAMURA Shôhei
Chef(s) Opérateur(s)
HIMEDA Shinsaku
Musique
MAYUZUMI Toshiro
Renseignements complémentaires
Scénario : Keiji Hasebe
et Shohei Imamura .....
Produit par la Nikkatsu

Visa d'exploitation : 38 437
Acteurs
HIDARI Sachiko
KITAMURA Kazuo
YOSHIMURA Jitsuko
NAGATO Hiroyuki
HARUKAWA Masumi
KISHI Teruko
TONOYAMA Taiji
HONOO Kayoko
HIRATA Daizaburo
KUWAYAMA Masakazu
AMAMIYA Setsuko
AOKI Tomio
AZUMA Emiko
ENOKI Hyôe
FUJII Kazuko
FUKAMACHI Makiko
HARUMI Yûzô
HIDEHARA Jôji
HIRATSUKA Jirô
KANÔ Keiko
KATO Takeshi
KAWAGUCHI Michie
KAWAZU Seizaburo
KITABAYASHI Tanie
KITAIDE Keiko
KOIKE Asao
KUDÔ Tomiko
KUME Akira
MIDORIKAWA Hiroshi
MIHAMA Gen
MIYAHARA Tokuhei
MIYAZAWA Naoko
MORI Midori
NAKAYAMA Tsugio
NEMOTO Yoshiyuki
NIITSU Kunio
OZAWA Shôichi
SAITÔ Yoshikazu
SAKAI Kôichirô
SASAKI Sumie
SHIBATA Shinzô
SUMIKAWA Toru
SUZUMURA Masuyo
TAKADA Eiko
TAKAHARA Toshio
TAKAO Hiroshi
TAKAYAMA Chigusa
TANAKA Harumi
TSUCHIDA Yoshio
TSUYUGUCHI Shigeru
URUSHIZAWA Masako
WAKABA Megumi
WATANABE Setsuko
YABUGI Toshiko
YAMAKAWA Sakutaro
OKAWA Takashi
OKURA Setsumi
Résumé

Tome, une enfant illégitime, grandit auprès de sa mère dans un village japonais. Plus âgée, elle vivra maritalement avec son propre père adoptif et se retrouvera enceinte d'une fille dont le géniteur est un vague voisin de la famille. Après que son petit ami meurt à la guerre et qu'un autre amant la quitte, elle part pour la mégalopole de Tokyo où elle élève sa fille, qui elle non plus n'a pas de père attitré. A la fin des hostilités, elle devient domestique de la maîtresse d'un soldat américain, un couple dont la gamine décèdera accidentellement ébouillantée. Bientôt affiliée à un groupuscule religieux, la secte de la Terre Pure, dont les membres confessent leurs fautes en public, elle y fait la connaissance de la propriétaire d'une maison de passe qui lui demande d'être son associée. Une collaboration qui dure un certain temps, puis Tome décide d'ouvrir sa propre entreprise de call-girls tout en se rapprochant du responsable d'une petite entreprise commerciale. Et voilà que débarque sa fille qui lui réclame de l'argent pour acheter et entretenir une ferme en compagnie d'un garçon de sa génération...

>>> Sortie sur nos écrans une dizaine d'années après sa réalisation, cette œuvre se veut une description sans fard ni modération d'une réalité sociale nippone chaotique où la classe des nantis exploite éhontément les pauvres et les laissés-pour-compte, dans un éternel recommencement de l'asservissement et de la soumission...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Ecran 72 (numéro 10)
- Saison Cinématographique 1973
- Positif numéros 689/690
- Cinéma numéro 170
Critiques (Public)