OU LE SOLEIL EST FROID - 1990

Titre VF OU LE SOLEIL EST FROID
Titre VO Unde la soare e frig
Année de réalisation 1990
Nationalité Roumanie / Allemagne
Durée 1h31
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France 30/10/1991
Thème(s)
Cinéma roumain (ORIGINE)
Phares (tous pays confondus)
Campings .....
Porcs / cochons
Jeux (backgammon, jacquet et moultezim) (tous pays confondus)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Moto(cyclettes) et autres scooters (Autres pays)
Réalisateur(s)
DUMITRESCU Bogdan
Chef(s) Opérateur(s)
MITRAN Doru
Musique
ENESCU Adrian
Renseignements complémentaires
Scénario : Bogdan Dumitrescu
Produit par Titi Popescu
Distribution : K-Films

Visa d'exploitation : 78 194

Acteurs
PELLEA Oana
VISU Gheorghe
NEGOESCU Gheorghe
MAICANESCU Simona
PADURARU Dan
IOACHIM Oana
DRAGANESCU Constantin
VALCU Adrian
Résumé

Sous un temps de plus en plus venteux, au bord de la Mer Noire, quelques campeurs replient leurs tentes et leurs affaires, pour retourner en ville. Un couple se dispute, avec pour conséquence un refus de la jeune femme de remonter dans la voiture. Cette dernière, après avoir erré le long du littoral, prise en stop sur un bout de chemin par un quidam qui la laisse près d'un phare, se retrouve hébergée par le gardien des lieux qui lui octroie une chambre située dans un petit cabanon annexe. Le lendemain, le jeune homme lui fait découvrir les moult recoins du phare et une partie des alentours. On s'en vient chez un vieux pêcheur des environs, lui emprunter sa barque afin de se rendre sur l'épave d'un cargo échoué non loin de là, depuis des lustres et des tempêtes. Une lente et diffuse complicité se met en place entre les deux protagonistes, lors de longues promenades, de sporadiques échanges verbaux et de quotidiennes proximités. Lorsque le petit ami de la demoiselle passe dans le coin, à sa recherche, notre gardien de phare recueille un message qui indique seulement un numéro de téléphone, pour un rendez-vous le lendemain, dans la ville proche...

>>> Superbe noir et blanc qui donne une splendide limpidité à une prise de vue intelligente et attentive dévoilant avec efficacité et sobriété toute la palette des émotions et des sentiments qui animent les deux principaux protagonistes dont le destin va se briser dans l'anonymat et l'hébétude de la grande ville...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1991
- Revue du Cinéma numéro 476
- Studio numéro 55
- Cinéma numéro 482
- Télérama numéro 2182
- Cahiers du Cinéma numéros 449 et 476
- Télérama numéro 2181
Critiques (Public)