LES BARBOUZES - 1963

Titre VF LES BARBOUZES
Titre VO
Année de réalisation 1963
Nationalité France
Durée 1h49
Genre COMEDIE
Notation 14
Date de sortie en France 01/12/1964
Thème(s)
Espionnage (Cinéma français)
Trains et gares (Cinéma français)
Audiard (Michel)
Simonin (Albert)
Arts martiaux (Cinéma français)
Ambulances (tous pays confondus)
Frontières (tous pays confondus)
Prostitution (Cinéma français)
Scorpions (tous pays confondus)
Bigamie
Enterrements
Hélicoptères (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
LAUTNER Georges
Chef(s) Opérateur(s)
FELLOUS Maurice
Musique
MAGNE Michel
Renseignements complémentaires
Scénario : Michel Audiard
et Albert Simonin .....
Dialogues : Michel Audiard
Assistants prises de vue : Yves Rodallec
et Roland Dantigny .....
Assistant-réalisateur : Claude Vital
Distribution : Gaumont
Direction de la production : Robert Sussfeld
et Jean Mottet .....
Producteur délégué : Alain Poiré

Visa d'exploitation : 28 664

Nota :

- Pour Pierre-Jean Vaillard, uniquement la voix (narrateur) .....

CARTON INTRODUCTIF DU FILM :

Nous allons ouvrir pour vous les dossiers les plus secrets de l’histoire contemporaine. Les événements et les personnages de ce film sont tellement criants de vérité qu’il serait superflu d’en garantir l’authenticité. Mais ce témoignage est aussi une ode à la gloire de ceux dont on ne soulignera jamais assez le rôle joué dans l’épanouissement du respect de la personne humaine, de la liberté de pensée et du progrès social : les barbouzes, vulgairement appelés agents de renseignements .....
Acteurs
VENTURA Lino
BLANCHE Francis
BLIER Bernard
WEBER André
DARC Mireille
HAHN Jess
MILLOT Charles
DESCHAMPS Hubert
ROQUEVERT Noël
DALBAN Robert
SECQ Robert
ARBESSIER Louis
MARCEAU Violette
GIRET Françoise
VALENSI Dominique
MELINAND Monique
SHOJI Yuzuru
BLOT Anne-Marie
BONIFASSY Luce
CASTELLI Philippe
DARRIEU Gérard
MERCUTIO Claude
DACQUIN Michel
DUPLEIX Michel
GAIDON Marius
SAINT-YVES Raoul
GABOR Lutz
GUERET Georges
CHAN Huong Ham
ELLIOT Yves
MOUTIER Jean-Pierre
BALUTIN Jacques
REGNIER Jean-François
THOMAS Robert (5)
BERNIER Marcel
MEUNIER Gaston
RIANDREYS Emile
VAILLARD Pierre-Jean
BROCARD Christian
Résumé

Tout commence par un incompréhensible massacre dans un train, la nuit du 13 au 14 septembre 1964 et la disparition d'un important homme d'affaires (louches) le milliardaire Benarshah. Cinq opiniâtres agents secrets internationaux, le Russe Boris Vassilieff (sublissime Francis Blanche) l'Allemand Hans Muller, le Français Francis Lagneau dit "Petit Marquis" dit "Chérubin" dit "Talon Rouge" dit "Falbala" dit "Belle Manière" et connu aussi sous le sobriquet de "Requiem" dit "Bazzoka" dit "La Praline" dit "Belle Châtaigne", ainsi que le Suisse Eusebio Cafarelli et l'Américain O'Brien, sans oublier une escouade de seconds couteaux chinois (tirés et bridés), veulent s'emparer des secrets technologiques et nucléaires du fabricant de canons quelques temps mystérieusement disparu et qui vient récemment de décéder dans les bras d'une anonyme prostituée parisienne. Reste, la souveraine et frétillante Amarante, sa délicieuse veuve qu'il faut convaincre ou séduire pour obtenir gain de cause en ce qui concerne les différents contrats du richissime défunt. C'est après avoir fait rapatrier le corps du macchabée dans sa superbe propriété helvète, en l'acheminant dans un accommodant conditionnement made "Service des Musées Nationaux" français que l'épique l'affrontement "international" entre les différents barbouzes présents pour la curée, va prendre toute sa mortelle texture et son incomparable saveur...

>>> Un film parodique, mené de mains de maître où l'humour dévastateur, le cocasse débridée et l'action endiablée font vraiment bon ménage, pour notre plus grand plaisir...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1965
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéros 67/68
- La Revue du Cinéma numéros 373 et 374
- Cinéma numéro 93
- Cahiers du Cinéma numéros 163
Critiques (Public)