MOMENTS PERDUS - 1947

Titre VF MOMENTS PERDUS
Titre VO The lost moment
Autres titres VF LES AMANTS DE VENISE
Autres titres VF LE TEMPS PERDU
Année de réalisation 1947
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h29
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 15
Date de sortie en France 02/02/1962
Thème(s)
Moineaux (tous pays confondus)
James (Henry)
Venise (tous pays confondus)
Oeuvres uniques
Chats (tous pays confondus)
3e âge (Cinéma américain)
Jardiniers
Ecrivains (Cinéma américain)
Représentant(e)s du culte (Cinéma américain)
Réalisateur(s)
GABEL Martin
Chef(s) Opérateur(s)
MOHR Hal
Musique
AMFITHEATROF Daniele
Renseignements complémentaires
Scénario : Leonardo Bercovici
d'après le roman d'Henry James :
"Les secrets de Jeffrey Aspern" .....
Acteurs
ARCHER John
BORDEN Eugene
CUMMINGS Robert
CIANNELLI Eduardo
DRAKE Chris
EDMUNDS William
HAYWARD Susan
GARRALAGA Martin
LORRING Joan
MARTELL Donna
MOLIERI Lillian
MOOREHEAD Agnes
PUGLIA Frank
RIVERO Julian
URECAL Minerva
CUSANELLI Peter
LO MEDICO Saverio
STARK Wallace
VERDAINE Robert
Résumé

                                                      Forever Jeffrey...

Lewis Venable, efficace et pertinent éditeur d'origine américaine, s'en vient à Venise pour tenter de se procurer les mythiques lettres d'amour que l'éminent poète Jeffrey Ashton, aujourd'hui décédé, écrivit à Juliane Bordereau, dans sa prime jeunesse. Ayant appris par une indiscrétion que cette dernière, d'un âge canonique, largement centenaire, vit dans un vaste palais vénitien, il cache sa véritable identité et se fait passer pour un écrivain en quête de solitude et de recueillement. Comme la vénérable dame qui vit avec sa petite fille Tina, a un besoin urgent d'argent pour entretenir sa vaste demeure, elle accepte, contre une forte rémunération d'héberger le jeune homme, dans une partie un peu isolée de la ténébreuse résidence. Lewis se rend rapidement compte que la demoiselle est depuis des années, fortement sous l'emprise envoûtante et magnétique de cette lointaine histoire d'amour de sa séculaire aïeule, au point de s'identifier maladivement, certaines nuits à Juliane et de se vivre une merveilleuse romance, aux frontières de la passion et de la folie. De plus notre éditeur qui commence à éprouver quelques affections pour la nébuleuse créature, se sent de moins en moins à l'aise dans son rôle quelque peu prévaricateur et foncièrement malhonnête...

>>> Une notable nouvelle de l'écrivain Henry James, adaptée près d'une vingtaine de fois au cinéma et à la télévision qui distille dans cette œuvre unique de l'acteur Martin Gabel, pour une fois derrière la caméra, une atmosphère éthérée et fantomatique, proche d'un indicible rêve éveillé, entre inaltérable douceur et ineffable douleur...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)