SI J'AVAIS UN FUSIL - 1971

Titre VF SI J'AVAIS UN FUSIL
Titre VO Keby som mal pusku
Année de réalisation 1971
Nationalité Tchécoslovaquie
Durée 1h27
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 15
Date de sortie en France
Thème(s)
Cinéma tchèque (ORIGINE)
Enfance (Cinéma tchèque)
Cinéma slovaque (ORIGINE)
Adolescence (Cinéma tchèque)
Lance-pierres et autres frondes (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Milieu scolaire (Autres pays)
Juifs (Cinéma tchèque)
Ovins (tous pays confondus)
Balançoires (tous pays confondus)
Vaches, boeufs, taureaux et autres ruminants .....
Milieu rural (Cinéma tchèque)
Handicapés mentaux (tous pays confondus)
Side-car (tous pays confondus)
Mariage (Autres pays)
Cimetières (tous pays confondus)
Confessions et confessionaux .....
Parachutisme
Antisémitisme
Voyeurisme (Autres pays)
Uniquement disponibles en vidéo ou en dvd (tous pays confondus)
Représentant(e)s du culte (Cinéma tchèque)
Gitans (Autres pays)
Réalisateur(s)
UHER Stefan
Chef(s) Opérateur(s)
SZOMOLANYI Stanislav
Musique
ZELJENKA Ilja
Renseignements complémentaires
Scénario : Milan Ferko
Acteurs
BERNAT Marian
DOSEKOVA Emilia
GRAF Jozef
KRONER Ludovit
SULIK Anton
MARECKOVA Katarina
MONCEK Michal
HAUSNEROVA Brigita
JAMNICKA Vilma
GRISSOVA Anna
HOJEROVA Maria
FAZEKAS Imre
HRABINSKY Igor
ZILINCIK Tomas
GRACOVA Xénia
BOBULOVA Brigita
HOLLA-MAZIARI Jolana
BELAN Jozef
Résumé

Un petit village rurale slovaque, à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, dans un pays au gouvernement fasciste, largement inféodé au Troisième Reich allemand. Le jeune Vlado, âgé de treize ans, se voit confier par son oncle une superbe valise en cuir (contenant bien des liasses de billets de banque) et un imposant fusil à lunette, qui seront dissimulés dans le fourbi du grenier de la grange familiale. D'une espièglerie endiablée, rehaussée par une imagination débordante et d'un caractère farceur en diable, sans cesse acoquiné avec son camarade de classe Viktor, il ne songe qu'à embêter ses voisins, rêvant d'un coup d'éclat contre les forces allemandes toujours présentes dans la région. Malgré un climat insidieusement délétère et suspicieux, la pression armée des partisans et la coercition allemande, l'adolescence et ses troubles, ses jeux et ses enjeux éclipse souvent les rigueurs et les malheurs de l'époque...

>>> En pleine période de normalisation politique, après le foisonnement créatif et libertaire du fameux Printemps de Prague, vite avorté, Stefan Uher parvient malgré tout à nous concocter une œuvre de qualité et de rigueur, apparemment parsemée de bien des évocations à connotation fortement autobiographiques...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)