MARCHE A L'OMBRE - 1984

Titre VF MARCHE A L'OMBRE
Titre VO
Année de réalisation 1984
Nationalité France
Durée 1h30
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 11
Date de sortie en France 17/10/1984
Thème(s)
Hôtels (Cinéma français)
Danse (Cinéma français)
Milieu médical (Cinéma français)
Drogue -consommation- (Cinéma français)
Auto-stop (tous pays confondus)
Racisme (Cinéma français)
Pont de Brooklyn (NY) .....
Métro (Cinéma français)
Réalisateur(s)
BLANC Michel
Chef(s) Opérateur(s)
SERRA Eduardo
Musique
RENAUD DELAPORTE Jacques XALAM TELEPHONE
Renseignements complémentaires
Scénario : Patrick Dewolf
et Michel Blanc .....
Conseiller technique : Patrick Dewolf
Distribution : Fechner - Gaumont

Visa d'exploitation : 58 611
Acteurs
LANVIN Gérard
BLANC Michel
DUEZ Sophie
FELIXINE Mimi
CAMURAT Béatrice
FORGET Pierre
LEGITIMUS Theo
DEREC Jean-François
BRUEL Patrick
BESNEHARD Dominique
GENIAT Gilberte
BOORMAN Katrine
NIANG Prosper
FARCY Bernard
KOTTO Maka
BERLEAND François
PILLET Marie
EWANDE Lydia
AGOSTINI Didier
LAPORTE Guy
PICOU Eric
PREVOST Jean-Simon
ELLIOT Yves
DELAPORTE Jacques
BRENNER Carole
MAUREL Jean-Marc
DESMARESTZ Erick
GUERTCHIKOFF Louba
PAIN Didier
BARRAULT Véronique
AURIAULT Philippe
REDHA
CO-QUAT Nelly
POGGIOLI Jacqueline
ZSIGA Georges
LACHASSAGNE Alain
GRUSELLE Pascal
PUSSIAU Jean-Claude
ODOUTAN Jean
VERITE Daniel
NEUNREUTHER Roland
CAUDERLIER Patrick
CONSEIL Gilles
Résumé

Deux inséparables amis d'enfance, François et Denis, de retour d'une virée en Grèce, décident de quitter Marseille et de monter sur Paris afin de faire fortune, dans l'espace et la diversité de la capitale, via un vague tuyau fourni pour un hypothétique contact dans un incertain bistrot parisien. Après quelques déboires dans un miteux hôtel, tenu par un infâme personnage (excellent Jean-François Derec) ils se retrouvent hébergés par des squatters noirs au milieu leur incroyable et bienvenu capharnaüm. Délogement express après une efficace et abrupte descente de police plutôt inattendue. Ne reste plus qu'à faire la manche, sous la pluie, dans les couloirs du métro, ici et là, louvoyer dans l'illicite trafic de montres volés ou de vêtements dégriffés. Et quand la fragile histoire d'amour entre François et sa fluette Mathilde, une jeune danseuse en instance de partir pour les States semble s'achever, nos deux compères ne trouvent pas mieux que de s'embarquer illico presto pour la grande mégalopole new-yorkaise...

>>> Premier film de Michel Blanc comme metteur en scène, encore un transfuge du "café-théâtre" assailli par le démon de la réalisation, qui procure un certain plaisir, mais qui finalement s'oublie vite, comme un discret et fugitif coup de soleil printanier...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1985
Critiques (Public)
Enfin, Michel Blanc à la composition, avec des bons gags qui dépassent parfois l'humour du café-théâtre... Bref, une comédie bien sympathique, pour un Gérard Lanvin et un Michel Blanc assez charmants Il est bien étonnant que Michel Blanc n'ait pas envie de passer à d'autres réalisations. Une réussite et une année 1984 assez fertile pour ce cinéaste. JOSEPH LEJEUNE. 10000 TROYES