LA RUE CHAUDE - 1962

Titre VF LA RUE CHAUDE
Titre VO Walk on the wild side
Année de réalisation 1962
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h54
Genre MELODRAME
Notation 15
Date de sortie en France 27/04/1962
Thème(s)
Auto-stop (tous pays confondus)
Prostitution (Cinéma américain)
Homosexualité féminine (Cinéma américain)
Bass (Saul)
Fante (John)
Handicapés moteurs (Cinéma américain)
Sectes
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Sculpteurs et sculpture
Réalisateur(s)
DMYTRYK Edward
Chef(s) Opérateur(s)
MAC DONALD Joe
Musique
BERNSTEIN Elmer
Renseignements complémentaires
Scénario : John Fante
et Edmund Morris .....
d'après un roman de Nelson Algren
Générique : Saul Bass
Produit par Charles K. Feldman
Distribution : Columbia

Visa d'exploitation : 25 918

Nota : pour les sept derniers acteurs, scènes coupées au montage .....
Acteurs
HARVEY Laurence
CAPUCINE
FONDA Jane
BAXTER Anne
STANWYCK Barbara
MOORE Joanna
RUST Richard
SWENSON Karl
MOORE Juanita
BARRY Donald (red)
ANDERSON John
LYNCH Ken
ARMSTRONG Todd
O'NEIL Sherry
BRYANT John
CARD Kathryn
BOOTH Nesdon
BENTON Steve
TIERNAN Patricia
HINES Barbara
MARTONE Elaine
HOLDEN Virginia
WYATT Florence
YOUNG Marl
CLARK Cordy
WALKER Ray
MASTERS Miss
ALPER Murray
MALLORY Edward
LOCKWOOD Alexander
DENTON Crahan
WATERMAN Willard
MARVIN Lee
BRONSON Lillian
JACQUES Ted
JONES Chester
MARDEN Adrienne
MAXEY Paul
MORRIS Joni
WALKER Bill
Résumé

Durant la sombre période de la Dépression, le dénommé Dove Linkhorn tente de rejoindre, depuis son Texas natal, la lointaine ville de La Nouvelle-Orléans où se trouve sa promise, Hallie Gerard. A pied, en stop, en train, comme passager clandestin, accompagné de la délurée Kitty Twist, une autre routarde mineure rencontrée en chemin, il parvient finalement au petit resto-route de Teresina Vidaverri qui l'engagera après qu'il eut rendu à cette dernière un chapelet volé par Kitty. Après maintes recherches, il finit par retrouver sa bien-aimée dans une maison-close, protégée de la tenancière, l'intraitable Jo Courtney qui ne veut pas se séparer de la jeune femme...

>>> Une sulfureuse atmosphère à la "Tennessee Williams" pour une oeuvre somme toute intéressante, malgré certaines longueurs, dont on retiendra surtout les excellents génériques félins de début et de fin conçus par l'incontournable et génial Saul Bass...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1962
Critiques (Public)