LES PETITES FUGUES - 1979

Titre VF LES PETITES FUGUES
Titre VO
Année de réalisation 1979
Nationalité Suisse / France
Durée 2h20
Genre COMEDIE
Notation 18
Date de sortie en France 12/09/1979
Thème(s)
Photos et photographes (Autres pays)
Employé(e)s de maison (Autres pays)
Cinéma suisse (ORIGINE)
Milieu rural (Cinéma suisse)
Prix "Cinéfiches" des meilleures interprétations
Hélicoptères (tous pays confondus)
Vol à voile (tous pays confondus)
Montagnes (Cinéma suisse)
Football
Cervin / Matterhorn (tous pays confondus)
Moto-cross (tous pays confondus)
Jeux (cartes)
Alcoolisme et autres beuveries (Autres pays)
Vomissements
Danse (Autres pays)
Réalisateur(s)
YERSIN Yves
Chef(s) Opérateur(s)
ALAZRAKI Robert
Musique
FRANCIOLI Leon
Renseignements complémentaires
Scénario : Yves Yersin
et Claude Muret .....
Productrice associée : Christine Pascal
Distribution : Pari-Film / Les Films 2001

Visa d'exploitation : 48 219

Nota :

- Guild of German Art House Cinemas 1982, Meilleur Film Etranger

- Léopard de Bronze pour Michel Robin et Prix Oecuménique, Festival de Locarno 1982

- Prix "Cinéfiches" (Meilleure Interprétation) pour Michel Robin .....


- Dédicace du film : "A Madeleine" .....
Acteurs
ROBIN Michel
PERSONNE Fred
AMSTUTZ Roland
BARRAUD Fabienne
VAUTIER Nicole
DE ROSA Doré
PRECHAC Mista
SANDOZ Laurent
MAILLARD Leo
BOVET Pierre
BUFFAT Maurice
THERAULAZ Yvette
LEISER Joseph
BATTIAZ Gerald
SIMON Martine
FIDANZA Michel
MALKINI Pierre
ERNI Frederic
STORCK Therese
VERSELLE Jean-Marie
SCHLEGEL Jean
ROBERT Marcel
PACHE Marc
MAILLARD Serge
CUNEO Roger
FERREUX Jeanne
BARRAT Raymond
ISNARD Gilbert
ARBEL Pierre
MAULINI Pierre
AUFAIR Maurice
VAN DOORNICK Bernd
AVENAY Lucie
Résumé

Le brave Pipe, sympathique et débonnaire valet de ferme, décide après trente ans de bons et loyaux services dans une petite exploitation familiale suisse, tenue par le rigide et dirigiste John Dupperrex, de se payer un peu de temps libre, avant l'inéluctable passage de la Grande Faucheuse. Il commence par s'acheter une "somptueuse" mobylette, nécessitant quelques fastidieuses initiations données par le serviable Luigi, un employé saisonnier de l'exploitation. Ce sera l'occasion de quelques mémorables virées dans les environs, subjugué par un imposant planeur qui survole la région ou bien une revigorante halte à une fête sportive, en compagnie d'un groupe de joyeux compétiteurs de moto-cross, agrémentée de quelques excès d'une efficace bière locale qui le feront ramener en bonne garde et en fourgonnette par les gendarmes du canton, avec l'interdiction formelle d'utiliser désormais son périlleux deux-roues. Le reproche sur sa conduite inqualifiable et déconcertante asséné par le patron, qui se heurte déjà à des problèmes de gestion de la ferme que son fils Alain voudrait rénover par une stabulation plus adéquate et plus conforme à l'époque, sera vite oublié par notre brave Pipe qui s'est trouvé une nouvelle passion, la photographie, grâce à un appareil polaroïd qu'il avait gagné lors d'un jeu à la fameuse fête communale et sportive...

>>> Un indéniable petit chef-d'oeuvre d'humour, de tendresse et d'émotion, propre à un certain cinéma suisse intimiste dont les meilleurs représentants, Alain Tanner, Michel Soutter, Claude Goretta, Yves Yersin nous ont si souvent habitués. Si l'interprétation de l'ensemble des acteurs transpirent une subjuguante et remarquable qualité, la composition de Michel Robin frise une exceptionnelle perfection...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- La Revue du Cinéma numéros 343 et 352
- Filmbulletin numéros 107 et 110
- Cinéma numéros 245, 247/248 et 250
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cinématographe numéros 50, 51, 69 et 88
- Avant-Scène numéro 235
- Télérama numéro 1548
- Positif numéros 220/221 et 223
- Ecran numéro 81
- Cahiers du Cinéma numéro 304
- Saison Cinématographique 1980

Critiques (Public)
19/20 : Qui penserait, aux premières images de ce film de la fin des seventies, qu'on va plonger très progressivement et avant l'heure, dans tout le drame économique de maintenant ? Ce vieux "Pipe", commis de ferme de longue date (bien plus de 8 ans de bons et loyaux services, sauf le respect dû à la bande-annonce) ? Bon, c'est long et étiré, ça peut rebuter, cette mobylette caressée, et ce vieux c... n'en faisant qu'à sa tête. Seulement, voilà, c'est admirable d'avoir osé anticiper ainsi, et avec cette poésie sous-jacente (le vieux sur sa mobylette glissant dans la campagne, un délice !). Somptueuses images, de la musique aux moments cruciaux, et ce petit avion qui plane, symbolique de la liberté individuelle, celle qu'on se prend, en dépit des conjonctures et du grand âge, cet épouvantail si vite brandi !... Vieil imbécile, plus fin qu'il n'y paraît, tu donnes des envies de s'en arranger, de cette chienne de vie régentée par le profit des gros bonnets ! Les personnages annexes apportent leur lot de complexité. Tous ont la volonté d'en réchapper... Un film très tendre sous ses allures bourrues. A s'envoyer comme gargarisme aux heures les plus sombres ! L.Ventriloque