LE MAGICIEN D'OZ - 1939

Titre VF LE MAGICIEN D'OZ
Titre VO The wizard of Oz
Année de réalisation 1939
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h40
Genre COMEDIE MUSICALE
Notation 18
Date de sortie en France 26/06/1946
Thème(s)
Fées
Nanisme
Magiciens et prestidigitateurs (Cinéma américain)
Chiens (Cinéma américain)
Lions, lionnes...
Voyances, cartomancie et autres divinations (tous pays confondus)
Epouvantails
Sabliers (tous pays confondus)
Rêves et cauchemars (Cinéma américain)
Films musicaux (Cinéma américain)
Lévitation (tous pays confondus)
Arc-en-ciel (tous pays confondus)
Milieu rural (Cinéma américain)
Porcs / cochons
Sorcellerie (Cinéma américain)
Aristocratie, noblesse et royauté (Cinéma américain)
Ballons, montgolfières et autres dirigeables...
Rôles pluriels dans un même film pour un même acteur (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
CUKOR George FLEMING Victor LE ROY Mervyn VIDOR King
Chef(s) Opérateur(s)
ROSSON Harold
Musique
HARLEN Harold
Renseignements complémentaires
Scénario : Florence Ryerson,
Noel Langley et Edgar Allan Woolf .....
d'après le livre de L. Frank Baum
Chorégraphie : Bobby Connolly
Effets spéciaux : Arnold Gillepsie .....
Chanson : "Over the Rainbow"
Distribution : M.G.M.

Visa d'exploitation : 1985

Nota : Frank Morgan interprète cinq rôles différents .....

- Ray Bolger, Bert Lahr, Jack Haley et Margaret Hamilton interprètent chacun deux rôles différents .....
Acteurs
GARLAND Judy
LAHR Bert
BOLGER Ray
HALEY Jack
MORGAN Frank
BURKE Billie
HAMILTON Margaret
GRAPEWIN Charley
BLANDICK Clara
THE SINGER MIDGETS
WALSHE Pat
CURTIS Billy
MAREN Jerry
CASELOTTI Adriana
ANGELO Nick
BALLUCK Franz
BALLUCK Josefine
BAMBURY John T.
BECKER Charley
BETSKY Freda
BLETCHER Billy
BRADFORD Robert
BRIDGES Lorraine
BROOKE Tyler
CARROLL Mickey
CAIN Betty Ann
JEWKES Delos
CLEMENTS Lois
COLVIG Pinto
COOPER Nona
BRODIE Buster
COTTONARO Tommy
CROFT Lewis
CUCKSEY Frank
DENIS Ethel w.
DENIS Prince
RESMONDO Hazel
DINOVITCH Abe
DOLL Gracie
DOLL Tiny
DOYLE Major
EARLES Daisy
EARLES Harry
ELMASSIAN Zari
FORMICA Fern
GERLICH Jackie
HOWERTON Clarence C.
HULSE James R.
IRWIN Charles
JANUARY Lois
KENMORE Joan
KOESTNER Emma
KOSICZKY Karl Karchy
KRAMER Dolly
LEOPOLD Ethelreda
KRANZLER Emil
KREBS Nita
LANGE Hilda
LEAL Johnny
LEWIS Mitchell
LUDWIG Charley
MASSIN Dona
MATINA Bela ike
MILLER Walter
MINISTERI George
MONTY Harry
MONTGOMERY Priscilla
MORAY Yvonne
MURRAY Lee
NARDONE Olga
NOISOM George
O'DOCHARTY William H.
PAGE Nicky
PIZO Johnny
PORTER Lillian
RAABE Meinhardt
RHODES Little Billy
RIZZO Elvida
ROBINSON Ruth
ROME Betty
SILVERN Charles
SMITH Oliver (2)
SLATTEN Garland
SMITH Ruth e.
ST. AUBIN Parnell
STANTON Harry
STEVENS Alta
SUDAM Ralph
TANNER Betty
SULLIVAN Charlotte V.
TEVIS Carol
SWENSON August Clarence
WATSON Bobby
WAYNE Guss
WETTER Victor
WINTERS Johnny
WILLIAMS Margaret
WINTERS Marie
WOLFF Gladys v.
WOOD Murray
HERBST Joseph
BARRETT Dorothy
BATCHELOR Amelia
BRUNO Betty Ann
CANDIDO Candy
COGG Harry
JIMMY THR CROW
DARBY Ken
DAWSON Sid
DODSON Jon
DUCCINI Ruth
EBSEN Buddy
FROHLICH Sig
HARRON Phil
HOUGHTON Shepard
KEATON Eleanor
THE KING'S MEN
LASKEY Rae-Nell
LEE Valerie
LINN Bud
MERK Elaine
PAUL Jack
ROBINSON Rad
RODRIGUEZ Paul
SCHINDLER Ambrose
SEAMON Helen
SEDAN Rolfe
SNELL Katharine
ST. ANGELO Robert
WILSON Harry
Résumé

Dans une idyllique ferme du Kansas, la petite Dorothy Gale passe une enfance heureuse en compagnie de son oncle Henry, de sa tante Emily et de quelques débonnaires ouvriers agricoles, avec comme seule ombre notable au champêtre tableau, les perturbantes revendications de Mademoiselle Gulch, une acariâtre et despotique grognasse, la plus riche et la plus antipathique mégère de la région qui exige que Toto, l'espiègle chien de la gamine, soit euthanasié, sous prétexte d'une fallacieuse morsure dont il aurait gratifié la vilaine et son chat. Lorsqu'une puissante et dévastatrice tornade s'abat sur la contrée, Dorothy se retrouve assommée par la chute d'un chambranle de fenêtre et transportée, durant son évanouissement, dans un monde féérique, au-delà de l'arc-en-ciel, en compagnie de son inséparable canidé, au pays enchanteur et mirifique d'Oz, merveilleusement lumineux et colorié. Accueillie avec faste et enthousiasme par le peuple des nains Munchkins qu'elle délivre d'une méchante sorcière, elle va poursuivre allègrement son chemin, croisant un épouvantail qui n'a pas de cerveau, un homme en fer-blanc qui n'a pas de cœur et un lion qui n'a pas de courage. Tous les quatre, accompagnés de l'inséparable et fidèle Toto, prennent la direction du palais d'émeraude à la rencontre du célèbre magicien des lieux, sans se douter des sombres agissements en coulisse de la méchante fée noire...

>>> Irrésistible et indétrônable classique légendaire du genre qui reste un monument de la comédie musicale mêlant adroitement personnages réels et protagonistes imaginaires, dans une histoire inoubliable et fantasque, magnifiquement scénarisée, évitant avec finesse de nous submerger avec trop de passages musicaux...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Saison Cinématographique 1945/47
- Revue du Cinéma numéros 332-466
- Studio numéro 44
- Jeune Cinéma numéro 206
- Cinématographe numéro 62
- Télérama numéro 2138
- Ecran 1972 (numéro 2)
- Cinémonde numéro 567
- Saison Cinématographique 1978
- Ecran Fantastique numéros 11, 200 et 340
- Positif numéro 585
- Avant-Scène numéro 610
- Cinéma numéros 163, 264 et 312
- Ecran Français numéro 53
Critiques (Public)
Film culte, borne indispensable à ne surtout pas contourner, "Le magicien d’Oz" devient avec le temps et les expériences lucides de la vie, une excellente réminiscence. Toute génération confondue ressentira une attirance envers cet environnement et surtout ces personnages propulsés, d’une terre imprévisible, vers un monde enchantée, fait de routes, de briques jaunes et de palais d’émeraude. L’initiation s’exécute dans des couleurs magnifiques. Un parcours insolite et décalé fusionne un cœur, un courage et une intelligence, espérés en bout de course, dans une collecte d’évènement, permettant d’acquérir par soi-même, sous des roses vêtues de neige, ses précieux ingrédients. "Le magicien d’Oz" est un film fabuleux. Soixante neuf ans à ce jour, sans une seule ride, dans sa partie couleur. Les effets spéciaux, à couper le souffle, semblent narguer nos plus belles avancées numériques. Ce film, d’une autre planète, unique potion politique, éradiquant par sa sensibilité toutes nos doutes, permet de rédiger, par une dernière phrase, en leitmotiv, un constat extrêmement fort, sur toute une vie, accompagnée d’un unique encadrement familial et amical. "Le magicien d’Oz" est un hymne à la sédentarité, à l’initiative d’une prière finale, demandant comme amour et protection, un seul groupe composé d’êtres chers, que l’on ne quitte jamais. Un message certes moralisateur, un peu parano, bien américain, démontrant qu’un danger est toujours présent, en dehors de ses frontières. La féerie de l’ensemble est bien plus forte qu’une dangereuse rationalité récupératrice, inconnue des enfants, qui eux adhère à la seconde, à ce monde merveilleux. Faisons-en autant, en maîtrisant, à la fin de la projection, un réveil à la réalité, presque douloureux. JIPI