LES VOYEURS - 1975

Titre VF LES VOYEURS
Titre VO Sams
Autres titres VF VOLUPTES EN SUEDE
Autres titres VF VARIATIONS POUR COUPLES LASCIFS
Autres titre VO Veien til lykken
Année de réalisation 1975
Nationalité Suède
Durée 1h41
Genre DRAME
Notation 8
Date de sortie en France 05/03/1975
Thème(s)
Cinéma suédois (ORIGINE)
Films érotiques ou pornographiques (Cinéma suédois)
Side-car (tous pays confondus)
Voyeurisme (Autres pays)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Film dans le film (tous pays confondus)
Tour Eiffel (tous pays confondus)
Pêche et pêcheurs (Cinéma suédois)
Réalisateur(s)
FLOYD Calvin
Chef(s) Opérateur(s)
FORSBERG Tony
Musique
FLOYD Calvin LAWTON Dougie
Renseignements complémentaires
Scénario : Calvin Floyd
d'après une histoire d'Alvar Domeij
Distribution : Alpha France

Visa d'exploitation : 41 663

Nota : des inserts pornos ont été rajoutés pour la sortie en France,
mais il existe aussi une version caviardée qui dure 85 minutes .....
Acteurs
CARLWIND Christina
TÖRNBLOM Stig
TILLBERG Louise
THUNBERG Gunilla
DAHLGREN Kent-Arne
HAMMAR Erik
LENNARTSSON Lars
GILLBORG Sara
BERGSTROM Mats
BERGSTROM Gunilla
AMBLE Lars
DOMEIJ Alvar
CHEVREUSE Christian
DUBOURG Lydie
LAPEYRONNIE Jean-Jacques
Résumé

Absent durant une année entière, un homme loue sa confortable maison, sise au bord d'un de ces nombreux et paisibles lacs scandinaves, à une joyeuse bande de hippies qui vont y aménager dans une parfaite et rigoureuse communauté. Nous suivons ainsi l'histoire de quelques "couples" de ces nouveaux locataires, dans leur décontraction quotidienne et leur proximité libertaire. C'est ainsi que la copine de Sven en panne avec son side-car, se laisse séduire par un galant voisin. Un flash-back nous permet de suivre la gentille Eva et son ami de coeur, chez la mère de cette dernière qui semble tolérer qu'ils dorment ensemble sous son toit. Sans oublier un autre couple qui cause et glose sur la fidélité et la liberté individuelle. Pendant ce temps, de libidineux voisins qui ne rechignent jamais à organiser des soirées fort spéciales, observent constamment à la jumelle notre décontracté petit groupe prendre des bains dans le plus simple appareil. Fort excités par cette chair jeune et tendre ou bien mis en appétit par la vision d'un muet film porno amateur, ces voisins (deux à trois couples) semblent finalement bien plus libérés sexuellement que nos jeune cabris et nos fraîches belettes. Tout est donc bien dans le meilleur des mondes. Même la jolie et amoureuse Bibi qui avait pris la fuite avec Paul jusqu'à Paris, va finalement revenir à la communauté...

>>> Même si l'expression "sans queue ni tête" ne paraît guère appropriée à ce genre de production, on ne peut que se lasser de tant de médiocrité affichée amplifiée par une inconsistance, scénaristique permanente et des acteurs d'une phénoménale viduité...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)

"Sams, que l'on aurait put traduire par quelque chose comme Vivre ensemble (l'Institut suédois de la cinématographie avait proposé comme titre En famille à la suédoise, ce qui était déjà un peu tendancieux) pour donner une idée du contenu du film, est donc sorti dans les salles françaises sous le titre Les voyeurs. Quelque temps auparavant, quand le coproducteur français (F. F. C. M.) avait pu visionner le film, il avait été fort déçu, ne retrouvant pas là le "film suédois" tel qu'il l'entendait et l'attendait. Il a donc procédé à une série de coupes et à un ajout de scènes pour lui donner le caractère d'un pur film porno. Quand ils apprirent la chose, les acteurs suédois assignèrent le producteur suédois , Alvar Domeij, en justice pour rupture de contrat. En juin 1977, ce dernier fut condamné à leur verser un dédommagement. De son côté, l'acteur français du film, Jean Jacques Lapeyronnie, avait déjà procédé de même avec le producteur français, duquel il avait obtenu un arrangement à l'amiable. Les scènes pornographiques additionnelles auraient, selon certaines informations parues dans la presse suédoise, été tournées par Torgny Wickman (devenu un spécialiste du genre). Le réalisateur n'a ni confirmé ni infirmé la chose. D'une durée de 101 minutes en Suède, le film s'est réduit à 78 mn pour sa sortie en Angleterre (avec quelles coupes ?) et à 70 mn en France (selon les programmes de l'époque - je n'avais pas consulté ma montre pour m'en faire une idée personnelle !). 70 minutes avec des coupes mais avec des ajouts, il serait intéressant de connaître ce que le spectateur français a pu voir du film original. Précisions encore que les résumés du film (tant suédois qu'anglais) que j'ai pu lire, faute d'avoir vu l'original suédois, ne font ni les uns ni les autres mention des "voyeurs" qui donnent le titre à la version française. Aucun nom des acteurs jouant lesdits voyeurs ne figure d'ailleurs au générique du film ! Précisions encore que le film a eu comme titre de tournage Vägen till lyckan (Le chemin du bonheur), titre qui a été conservé pour sa sortie en Norvège, Veien til lykken." Denis BALLU