HAPPINESS - 1998

Titre VF HAPPINESS
Titre VO Happiness
Année de réalisation 1998
Nationalité Etats-Unis
Durée 2h20
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 10/02/1999
Thème(s)
Pédophilie
Relations entre père et fils (Cinéma américain)
Taxis (Cinéma américain)
Psy(chologue-chiatre) (Autres pays)
Ecrivains (Cinéma américain)
Masturbation .....
Concierges (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
SOLONDZ Todd
Chef(s) Opérateur(s)
ALBERTI Maryse
Musique
KONDOR Robbie
Renseignements complémentaires
Scénario : Todd Solondz
Produit par Ted Hope
et Christine Vachon .....
Distribution : ID Distribution

Visa d'exploitation : 96 544

Nota :

- British Independent Film Awards 1999, Meilleur Film Etranger en langue anglaise

- Prix FIPRESCI, Cannes 1998

- Chlotrudis Awards (USA) 1999, Meilleur Scénario

- Festival Fantastique de Porto 1999, Meilleur Réalisateur

- Fort Lauderdale International Film Festival 1998, Meilleur Acteur (Dylan Baker) et Meilleur Film

- National Board of Review, (USA) 1998, Prix pour l'ensemble des acteurs

- Festival de Sao Paulo 1998, Meilleur Réalisateur

- Festival de Toronto 1998, Meilleur Réalisateur
Acteurs
ADAMS Jane
LOVITZ Jon
BAKER Dylan
HOFFMAN Philip Seymour
ELVIN Justin
BOYLE Lara Flynn
STEVENSON Cynthia
GLANTZMAN-LEIB Lila
BECKER Gerry
READ Rufus
LASSER Louise
GAZZARA Ben
MANHEIM Camryn
NASCARELLA Arthur
SHANNON Molly
HARADA Ann
MAC GRATH Douglas (2)
MARCUS Eric
MIRSKY Eytan
LANGFORD Lisa
BOBBY Anne
SANTIAGO Socorro
FURMAN Allison
HO Wai Ching
SHARIF Bina
MOKONE Tsepo
HARRIS Jared
MORAN Dan
SILVERBERG Evan
MAPLES Marla
POMERANCE Hope
MALLOY Matt
ASHLEY Elizabeth
TEDLIE Dan
CARLO Johann
GAIZIDORSKIA Marina
LISI Joe
RABELO José
TYLER Diane
STEPANOVA Olga
Résumé
Une incroyable galérie tératologique de personnages horribles, dans leur misère relationnelle, affective, sexuelle, familiale, quotidienne. Une mère de famille "classique", frigide, au bonheur artificiel, envieuse d'une de ses soeurs, écrivaine de confessions sordides, humiliante pour la seconde frangine, paumée dans sa raide timidité, un père psychiatre, agressivement pédophile, un larmoyant onaniste du téléphone, une voisine meurtrière de son concierge qui l'avait auparavant violée, etc...

>>> Une oeuvre méchante et courageuse qui étonne et détonne !
Bibliographie
- Les Inrockuptibles numéro 185
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Cahiers du Cinéma numéro 532
- L'Annuel du Cinéma 2000
- Positif numéro 457
- Ciné-Feuilles numéro 365
Critiques (Public)
Pourtant, avec un titre pareil et une protagoniste répondant au doux nom de Joy, on est en droit de s’attendre à un film léger. Mais bien vite, le ton est donné : ce personnage au visage constipé se crispe de colère pour écraser sa fragile amie d’agressivité ... tout ça parce qu’il est furieux qu’elle ne l’aime pour ce qu’il est. Dommage qu’il n’ait pas mis autant de fougue à lui déclarer sa flamme, sans doute n’en serait-il pas là. Et c’est ce qui m’a frappée dans cette histoire : toute cette énergie déployée en quête d’amour, de sexe, de sens, mais qui, faute de valeurs, s’exprime de façon déviée, violente, perverse ... "Happiness, where are you ?", on se le demande en effet ! Et puis quelle interprétation !! Ce film m’a scotchée !!! Il fallait le faire ...15/20 :   TY