LA ROUTE EST LONGUE - 1947

Titre VF LA ROUTE EST LONGUE
Titre VO Lang ist der Weg
Autres titres VF LONGUE EST LA ROUTE
Autres titre VO Lang iz der weg
Année de réalisation 1947
Nationalité Allemagne
Durée 1h15
Genre DRAME
Notation 15
Date de sortie en France 15/12/1948
Thème(s)
Cinéma allemand (ORIGINE)
Camps de concentration (tous pays confondus)
Juifs (Cinéma allemand) (est et ouest)
Deuxième Guerre Mondiale (Autres pays)
Ghetto (de Varsovie)
Trains et gares (Cinéma allemand) (est et ouest)
Side-car (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma allemand) (est et ouest)
Mariage (Cinéma allemand) (est et ouest)
Moissons et fenaisons (tous pays confondus)
Milieu médical (Cinéma allemand) (est et ouest)
Jeux d'échecs (tous pays confondus)
Milieu scolaire (Cinéma allemand) (est et ouest)
Milieu rural (Cinéma allemand) (est et ouest)
Accouchements
Rêves et cauchemars (Cinéma allemand) (est et ouest)
Réalisateur(s)
GOLDSTEIN Marek FREDERSDORF Herbert B.
Chef(s) Opérateur(s)
KOCH Franz JONILOWICZ Jack
Musique
BRÜHNE Lothar
Renseignements complémentaires
Scénario : Karl Georg Kulb
et Israel Becker .....
Produit par Abraham Weinstein
Distribution : Solar Films

Visa d'exploitation : 8154

Nota : il existe une version courte de 30 minutes, diffusée pour collecter des fonds par l'Appel Juif Mondial .....
Acteurs
BECKER Israel
MOISSI Bettina
LITWINA Berta
FISHER Jakob
NATAN Misha
FISCHER Heinz Leo
WERNICKE Otto
DAHLKE Paul
BARDINI Aleksander
HART David (2)
SEGAL Betty
Résumé

Après les terribles bombardements du début septembre 1939 sur Varsovie et une constante pression des forces allemandes, la vaillante armée polonaise succomba au bout de trois semaines de vaine résistance contre le rouleau-compresseur teuton. Immédiatement après la prise de la capitale, l'ensemble des Juifs de la région fut obligé de porter la symbolique étoile de Judas et interdit de quitter leur domicile. De massives rafles commencèrent dès lors, qui permirent d'enfermer dans le ghetto près de 500.000 personnes d'obédience judaïque, un nombre imposant qui diminuera au fil des mois, avec les décès pour malnutrition, ceux dus au typhus et l'envoi quotidien de convois entiers de déportés vers différents camps d'extermination. Ce fut le cas, parmi des milliers d'autres, de Hanna et Jakob Jelin et de leur fils David, ce dernier parvenant par miracle à s'échapper du train concentrationnaire et rejoindre un groupe de partisans. A la fin des hostilités, le jeune homme revint sur Varsovie pour trouver leur ancien appartement occupé par d'opportunistes Polonais pure souche. Avec une jeune Allemande juive, prénommée Dora, il va se mettre en quête de ses parents, peut-être rescapés de l'holocauste et qui se trouvent supposément confinés dans un de ces nombreux camps de personnes déplacées. Mais seule sa mère a pu réchapper de l'enfer nazi et les espérées retrouvailles mettront encore bien du temps...

>>> Considéré comme le premier film allemand de l'après-guerre, cette œuvre tournée en yiddish, se veut avant tout un témoignage de ce que fut l'ignoble et tragique sort réservé à la communauté juive durant la Seconde Guerre Mondiale...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)