ROBOCOP - 1987

Titre VF ROBOCOP
Titre VO Robocop
Année de réalisation 1987
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h43
Genre ANTICIPATION
Notation 14
Date de sortie en France 20/01/1988
Thème(s)
Androïdes / Cyborgs
Anticipation (Cinéma américain)
Amputations
Réalisateur(s)
VERHOEVEN Paul
Chef(s) Opérateur(s)
VACANO Jost
Musique
POLEDOURIS Basil
Renseignements complémentaires
Scénario : Edouard Neumeier
et Michael Miner .....
Produit par Arne Schmidt
Distribution : 20th Century Fox

Visa d'exploitation : 66 461
Acteurs
WELLER Peter
ALLEN Nancy
O'HERLIHY Dan
COX Ronny
SMITH Kurtwood
FERRER Miguel
WISE Ray
PERRY Felton
SUMMERS Neil
DO QUI Robert
MAC CRANE Paul
GOINS Jesse D.
ZAMORA Del
JUNG Calvin
LIEBERMAN Rick
DE BROUX Lee
CARLTON Mark
EDWARDS Edward
GREGORY Michael
HICE Fred
WOLANDE Gene
POUDEVIGNE Gregory
CARROLL Charles
WILLIAMS Yolanda
ALLEN Tyress
DAVIES John
STUART Laird
BERRIER Stephen
PARKER Sage
RADCLIFFE Karen
COX Darryl
HAYNES Jerry
SHOCKLEY William
KEEGAN Donna
MOROFF Mike
LIVINGSTON Jo
PAGE Kevin
RYNEARSON Marjorie
PIRKLE Joan
ROBIN Diane
SACHS Adrianne
GOSLINS Maarten
BOLLING Angie
LEVINE Jason
NEMETH S. D.
FARMER Bill
HUNTER Michael
PROKOP Spencer
ZACH Debra
KING L.j.
PACKER David
GIBBONS Leeza
MACHADO Mario
COMBS Gary
WALTERS Mark Edward
Résumé

La mégalopole de Detroit, fin du 20e siècle, début du 21e, la criminalité est désormais omniprésente, la police privatisée et l'insécurité permanente. Alex J. Murphy, un des meilleurs policiers de la cité, vient de se faire abattre et son corps déchiqueté n'est plus qu'un amas de chair meurtrie. Opéré de toute urgence, amputé en grande partie, il sera transforme en robot humain, sorte de puissant cyborg, quasiment invincible et programmé pour lutter contre le crime sous toutes ses formes...

>>> Du bon travail qui allie critique sociale et distraction, émotion et thriller avec une indéniable efficacité, concocté par un solide metteur en scène ...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Une histoire de justicier ? Ah, on a vu cela mille fois ! Une histoire de mi-homme, mi-robot ? Un peu tire par les cheveux... Autant d'inquiétudes balayées vigoureusement par le film de Verhoeven, légitimement favori du festival d'Avoriaz, cuvée 88. "Robocop" est une réussite incontestable, non seulement pour son histoire et son action, mais surtout pour son humour et ses clins d'oeil, dévastateurs.
OLGA VON CLAP

Malgré un nom et un look très "comics" « Robocop » se situe dans la veine des grands films sinistro-pessimistes, avec leur habituel cortège de bandits impudents et surarmés auxquels un seul justicier -souvent désabusé résiste. Là où on n'attend qu'un feu d'artifice meurtrier et impitoyable, on a l'agréable surprise d'assister a un brossage culotte d'une sociéte future et américaine bien pourrie (notez la pub pour le jeu éducatif "nukem"). De la part d'un réalisateur yankee subissant la loi d'Hollywood, cela intime le respect... H.G.LEE