LA REVOLTE DES MORTS-VIVANTS - 1972

Titre VF LA REVOLTE DES MORTS-VIVANTS
Titre VO La noche del terror ciego
Année de réalisation 1972
Nationalité Espagne / Portugal
Durée 1h33
Genre HORREUR
Notation 11
Date de sortie en France 31/05/1973
Thème(s)
Trains et gares (Cinéma espagnol)
Vampires (Cinéma espagnol)
Bibliothèques
Contrebandiers
Sacrifices humains (tous pays confondus)
Bains et piscines (tous pays confondus)
Bateaux (Autres)
Cinéma espagnol (ORIGINE)
Homosexualité féminine (Cinéma espagnol)
Morts-vivants (Cinéma espagnol)
Templiers (tous pays confondus)
Morgues
Réalisateur(s)
DE OSSORIO Amando
Chef(s) Opérateur(s)
RIPOLL Pablo
Musique
GARCIA ABRIL Anton
Renseignements complémentaires
Scénario : Amando de Ossorio
Produit par José Antonio Perez Giner

Visa d'exploitation : 40 527
Acteurs
FLEMING Lone
BURNER Cesar
ARPON Maria Elena
THELMAN José
INGLES Rufino
SILVA Maria
ARRIAGA Simon
SANZ Paco
CORTES Juan
SPEIZER Andres
ORENGO Antonio
CAMOIRAS Jose
LLIMERA Veronica
CIR Carmen
Résumé

Virginia, une jeune fille en villégiature sur la côte portugaise, rencontre à la piscine, une ancienne camarade de pension prénommée Betty. Avec Roger, le petit ami de cette dernière, elles décident de partir un week-end faire du camping, en empruntant un riant tortillard local. Au cours du voyage, Virginia prend la décision, après une insignifiante et ridicule dispute avec sa copine, de quitter le train, en marche. Elle se retrouve finalement près d'une fort vieille abbaye en ruines où elle se résout à passer la nuit. C'est à ce moment qu'une dizaine de morts-vivants, d'anciens Templiers, sortent de leurs tombes avec la ferme intention d'agresser l'imprudente demoiselle tentant vainement de fuir à cheval leur mortel courroux. Le lendemain, inquiet d'être sans nouvelles, le jeune couple se rend à l'abbaye où il fait la connaissance de l'inspecteur Marcus et de son assistant Oliveira qui leur apprennent le décès de leur amie. A la morgue, durant les nécessaires formalités d'identification, ils découvrent son corps affreusement mutilé qui à minuit sonnant va reprendre vie et mordre sauvagement le pauvre employé du lieu. En effet, contaminée par les redoutables morts-vivants, Virginia est devenue comme eux, un macchabée vampire. La police soupçonne en fait une bande de contrebandiers qui sévit non loin de l'église abandonnée. C'est avec l'aide de ces derniers que Roger et son amie vont essayer de percer le mystère de la disparition de Virginia. Mais la nuit suivante sera la dernière pour la plupart des protagonistes, face à une nouvelle irruption de leurs tombes des Templiers dont la particularité est de repérer leurs victimes seulement au son, leurs yeux ayant été crevés lors de leur procès. Et la horde des morts-vivants pourra profiter de l'arrêt intempestif du train, pour se rendre à la ville prochaine et semer leur vampirique mort sanglante...

>>> Quelques moments étonnants, d'une surréaliste poésie macabre, dans un ensemble plutôt balourd et insipide, avec de longues plages d'insignifiance et de remplissage qui font dès lors attendre impatiemment le mot "fin" ...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Saison Cinématographique 1973
Critiques (Public)
Le scénario est nul (incohérences, pistes intéressantes abandonnées), les dialogues d'une platitude rare, les acteurs jouent mal... Mais la musique est de qualité, et surtout je retiendrai les poétiques chevauchées au ralenti des Templiers, qui sont les personnages les moins ridicules du film. Enfin, comme dans tout film d'horreur espagnol de l'époque, le moindre prétexte est bon à un vague érotisme. Max