CAPITAINE PARADIS - 1953

Titre VF CAPITAINE PARADIS
Titre VO The captain's Paradise
Autres titres VF LE PARADIS DU CAPITAINE
Année de réalisation 1953
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h33
Genre COMEDIE
Notation 15
Date de sortie en France 30/12/1953
Thème(s)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Bals et dancings (tous pays confondus)
Bateaux à vapeur
Bigamie / Polygamie
Aéroports (et / ou) aviation civile (Cinéma britannique)
Nurses et gouvernantes
Taxis (Cinéma britannique)
Coiffeurs et barbiers ...
Gibraltar (Lieux géographiques)
Réalisateur(s)
KIMMINS Anthony
Chef(s) Opérateur(s)
SCAIFE Edward
Musique
ARNOLD Malcolm
Renseignements complémentaires
Scénario : Nicholas Phipps
et Alec Coppel .....
d'après une histoire de ce dernier
Assistant-caméra : Gerry Fisher
Direction musicale : Muir Mathieson
Produit par Anthony Kimmins
Distribution : Cinédis
Distribution DVD : tamasa diffusion

Visa d'exploitation : 14 848
Acteurs
GUINNESS Alec
BULL Peter
GOLDNER Charles
MALLESON Miles
GREY Claudia
HEFFERMAN Ann
GOMEZ Arthur
MAYNE Ferdy
BENSON George
AMBLER Joss
FAIRLEY Victor
BALFOUR Michael
ADAIR Robert
CABOT Sebastian
FRASER Bill
DICKS Jacinta
DE CARLO Yvonne
MARTINEZ Alejandro
LEMKOW Tutte
MALANDRINOS Andreas
GUINLE Armand
ARMSTRONG Paul
PHIPPS Nicholas
HOOLE Raymond
JOHNSON Celia
LONGHURST Henry B.
REBEL Bernard
PHILLPOTTS Ambrosine
FERRAZ Catherina
DELGADO Roger
CRISHAM Walter
BARBOUR Joyce
PURCELL Roy
CHALLONER Pauline
RIETTY Robert
Résumé

Faisant plusieurs fois par semaine la navette maritime, sur son efficient steamer, le "Golden Fleece" entre le célèbre rocher de Gibraltar et Kalik, un enchanteur petit port d'Afrique du Nord, avec son plein de marchandises et de passagers, le capitaine Henry St. James aurait découvert, selon son révérant second, l'officier Carlos Ricco, le précieux secret du bonheur. En effet, bigame assumé et bienheureux, il a une épouse dans chacun des deux ports de son rituel parcours touristique et commercial qui plus est au caractère et à la personnalité diamétralement opposés : Maud l'Anglaise, femme d'intérieur, courtoise, efficace et affable maîtresse de maison et, en parfaite symétrie, de l'autre côté, Nita, une exubérante autochtone qui ne songe qu'à la fête, la danse et les débordements. Mais cette idyllique harmonie sera gravement mise en péril, un banal après-midi, lorsque Maud, profitant de l'opportunité offerte par un vague et inattendu cousin pilote, vient rendre visite à son mari, en mouillage et dévergondage à Kalik, faisant même la connaissance de Nita, cliente dans une friperie locale, bien sûr dans la totale ignorance du statut matrimonial de la belle. L'explosive révélation de la duplicité de notre marin n'aura finalement pas lieu. La tendre dualité reprend donc de plus belle, sans anicroche ni péripétie notoires jusqu'au jour où la première, lasse d'une existence trop rangée, le quitte pour le cousin voyageur, et la seconde, languissante d'une vie paisible inconnue, se sépare de lui pour un casanier chauffeur de taxi, avec lequel une violente confrontation va fort mal se terminer, ayant pour conséquence indirecte pour notre capitaine, de se retrouver devant un peloton d'exécution !

>>> Certainement la meilleure réalisation du fort méconnu metteur en scène britannique Anthony Kimmins, cinéaste d'une vingtaine de films par ailleurs plutôt quelconques, qui nous permet de retrouver un savoureux Alec Guinness au meilleur de sa forme parlant avec délectation et ravissement l'andalou et le berbère kalikan, une suave langue locale (bien sûr) imaginaire, dans un étonnant rôle bipolaire illustrant à merveille le phallocratique adage marin "une femme dans chaque port"...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Index de la Cinématographie 1954B
Critiques (Public)