MIRACLE A MILAN - 1950

Titre VF MIRACLE A MILAN
Titre VO Miracolo a Milano
Année de réalisation 1950
Nationalité Italie
Durée 1h40
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 21/11/1951
Thème(s)
Cinéma italien (ORIGINE)
Néo-réalisme ( italien)
Zavattini (Césare)
Pétrole
Bidonvilles et autres taudis (Cinéma italien)
Réalisateur(s)
DE SICA Vittorio
Chef(s) Opérateur(s)
GRAZIATI Aldo
Musique
CICOGNINI Alessandro
Renseignements complémentaires
Scénario : Vittorio de Sica
et Cesare Zavattini .....
d'après un roman de ce dernier
Suso Cecchi d'Amico, Mario Chiari
et Adolfo Franci ont collaboré au scénario .....
Distribution : RKO

Visa d'exploitation : 12 134

Nota :

- Palme d'Or et Prix International de la Critique Cannes 1951 .....
Acteurs
GOLISANO Francesco
STOPPA Paolo
GRAMATICA Emma
BARNABO Guglielmo
BOVO Brunella
BRAGAGLIA Arturo
SPALLA Erminio
CARENA Anna
ARNOVA Alba
BERTAZZOLO Riccardo
CAMBI Flora
RIENTO Virgilio
RISSONE Checco
PRIOLI Angelo
SCHEMBRI Jubel
SCHERER Walter
JOHNSON Jerome
OLIVIERI Egisto
SPALLA Giuseppe
BERARDI Giuseppe
SALONNE Piero
NAVARRINI Renato
FURLAI Enzo
PONZONI Luigi
CRIPPA
BRANDUANI Gianni
LEONFI
TRIBALDI
Résumé

A sa sortie de l'orphelinat, Toto réunit ses semblables pour construire une bienheureuse cité des pauvres. Inattendu miracle : le pétrole jaillit du terrain vague...

>>> Ce conte philosophique mêle le réalisme au symbolisme, le comique simple à la satire sociale féroce; le tout traité sur un séduisant mode naïf. Ce film a fait date dans l'histoire du cinéma italien, lucide tableau social de l'après-guerre, nimbé de tendresse et de solidarité, entre poésie, réalisme et fantastique...

Bibliographie
- L'Ecran Français numéros 304, 332, 333 et 335
- Radio-Cinéma numéro 363
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéro 1
- La Revue du Cinéma numéro 51
- Analyse dans Agel : Vittorio de Sica
- Cinéma numéro 256
- Cinématographe numéro 56
Critiques (Public)
"Tout se meurt, car il n'y a plus de vrais patrons" Toto naît dans un chou. Recueilli par Lolotta vieille dame lunaire et excentrique, il passe une enfance heureuse en devenant à son contact pur, naïf et joyeux à temps complet. Lolotta disparaît. Toto envoyé dans un orphelinat en ressort quelques années plus tard, paré d’une bonté raffermie à l’image d’un bon vin. A l’extérieur pendant son absence une misère colossale s’est emparée des rues. Le froid et la faim sont les maîtres. L’exclu se loge le long de la voie ferrée dans le baraquement ou la tôle. Au contact de tous ces défavorisés, Toto devient un médiateur et un patron, distribuant à chacun, courage et organisation. Le groupe, grâce à ses conseils et sa bienveillance, reprend des couleurs. Une logistique redémarre, en régénérant une morale disparue. Toto, aimant tout le monde, s’adapte naturellement par le geste et la parole à chaque cas rencontré. Cette déferlante inespérée de douceur génère un site responsable, ayant redécouvert une valeur humaine et un esprit de combat contre la spéculation. Pur chef-d’œuvre "Miracle à Milan" conte magique sur la volonté de survivre et de reconquérir un statut humain ne possède qu’un seul prédicat "L’amour des autres". En voyant l’investissement de ce merveilleux personnage, on assiste au premier acte moral désintéressé de tous les temps. Toto, n’attendant rien en retour, aime spontanément toutes les architectures de son environnement. "Miracle à Milan" n’est pas un mélodrame, loin de là, l’humour omniprésent illumine des visages sauvegardés par un optimisme à toute épreuve, au contact de ces situations farfelues et ingérables, subies quotidiennement. La misère en devient presque supportable. A signaler la délicieuse et horripilante scène de la prise de température extérieure qu’un patron caricaturé à l’extrême effectue à l’aide d’un de ses employés. JIPI