LES DIAMANTS SONT ETERNELS - 1971

Titre VF LES DIAMANTS SONT ETERNELS
Titre VO Diamonds are forever
Année de réalisation 1971
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h41
Genre AVENTURES
Notation 11
Date de sortie en France 17/12/1971
Thème(s)
Pierres précieuses (tous pays confondus)
Grues .....
Scorpions (tous pays confondus)
Bond (James)
Cinéma britannique (ORIGINE)
Réalisateur(s)
HAMILTON Guy
Chef(s) Opérateur(s)
MOORE Ted
Musique
BARRY John BASSEY Shirley
Renseignements complémentaires
Scénario : Richard Maibaum
et Tom Mankiewicz .....
d'après le roman de Ian Fleming
Distribution : United Artists
Produit par Harry Salzman
et Albert R. Broccoli .....

Visa d'exploitation : 39 282
Acteurs
CONNERY Sean
SAINT-JOHN Jill
WOOD Lana
DEAN Jimmy
CABOT Bruce
PERRIER Denise
GLOVER Bruce
SMITH Putter
LEE Bernard
BURTON Norman
FÜRST Joseph
NAISMITH Laurence
DAVIS Sammy (junior)
GRAY Charles
BAUER David
LLEWELYN Desmond
BARR Leonard
MAXWELL Lois
LACEY Margaret
ROBINSON Joe
GARRETT Donna
PARKS Trina
DE KEYSER David
GREGORY Constantine
METCALFE Burt
BISHOP Ed
BLAKE Larry J.
ROWLAND Henry
BLAIR Nicky
LAWRENCE Marc
RIMMER Shane
HAIG Sid
CALL Ed
ABINERI John
HEALY David
ELWES Mark
LEECH George
BAKER Ray
ROBINSON Doug
BAXLEY Paul
PAUL Victor
Résumé

James Bond 007 est chargé par ses supérieurs d'enquêter sur la destination d'une énorme quantité de diamants qui ont mystérieusement "disparu" du marché international des pierres précieuses. Après maintes péripéties et jolies filles, il découvrira derrière ce monumental trafic un de ses ennemis les plus acharnés : le vil Stavros Blofeld qui projette la construction d'un immense laser spatial à l'aide de milliers de brillants savamment ajustés pour détruire la capitale, Washington...

>>> Sean Connery restera comme les di(amants), éternel !

Bibliographie
- Positif numéro 136
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Ecran 1972 (numéro 3)
Critiques (Public)
"Les diamants sont éternels" est le commencement de la fin pour Connery. Comment Hamilton qui avait réalisé "Goldfinger" a t-il pu se planter ainsi? L'intrigue est bien mollassonne et Sean parait beaucoup s'ennuyer ..... Il paraît que le scénario est tiré d'un rêve de Broccoli. Un mauvais rêve alors.  SPECTRE.

Sans vouloir contrarier Chris, les "diamants..... sont, à défaut d'être le pire des Bond, du moins le pire des "Connery" sans aucun rythme et avec une intrigue toute en longueur. Rien ne sauve ce film de l'ennui, même pas la pseudo-mise en scène de Guy Hamilton qui, à part Goldfinger, aura réalisé les plus mauvais Bond ......... Très à part dans les romans de Fleming, le livre est un reportage sur les extractions de diamants dans le monde où Bond est absent. Le film quant à lui est un vrai reportage sur l'art d'ennuyer le spectateur. Dommage.  (J. NICOD)

Pour "Les diamants sont éternels" sorry Chris .. le seul chef-d'oeuvre de ce film est la performance du coiffeur de Connery (une moumoute plus vraie que nature) Après un pré-génerique au montage encore plus lent que la musique .... Une Bond girl qui ferait mieux de se taire et un Blofeld travesti et grossier et surtout ce truc sur la plate-forme à la fin. J'en baille encore. Ce qui sauve ce film, c'est la musique et les tueurs homosexuels s'en allant main dans la main après leurs crimes. Connery avait donné son cachet à des oeuvres de charité. Etait-ce pour cela qu'il perdit son enthousiasme et sa forme athlétique ? Comme si on le forçait à jouer ....   E.MARIN

Il avait dit qu'on ne l'y reprendrait plus... pourtant il a craqué! On ne peut que s'en réjouir... "Diamonds are for ever" mérite vraiment le titre de chef-d'oeuvre. C'est vraiment une des meilleures adaptations, sinon la meilleure (exception faite de "Tuer n'est pas jouer") du héros de Fleming ..... Tout est impeccable : distribution, musique, scénario, cascades, effets spéciaux merveilleusement bien réalisés (ainsi, dans la bagarre dans l'ascenseur c'est le décor qui bouge et non la cabine. Qui l'aurait remarqué ?) Bref : un BOND a conserver très soigneusement dans sa vidéothèque et à mettre a l'abri des gens peu scrupuleux...  Chris