UNE FEMME DANS LA TOURMENTE - 1964

Titre VF UNE FEMME DANS LA TOURMENTE
Titre VO Midareru
Autres titres VF TOURMENTS
Année de réalisation 1964
Nationalité Japon
Durée 1h37
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 18
Date de sortie en France 09/12/2015
Thème(s)
Cinéma japonais (ORIGINE)
Grands magasins et supermarchés (tous pays confondus)
Jeux (Autres)
Jeux (mahjong) (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma japonais)
Cimetières (tous pays confondus)
Trains et gares (Cinéma japonais)
Autobus et autocars
Chefs-d'oeuvre (Mélodrame)
Prix "Cinéfiches" des meilleures interprétations
Réalisateur(s)
NARUSE Mikio
Chef(s) Opérateur(s)
YASUMOTO Jun
Musique
SAITO Ichiro
Renseignements complémentaires
Scénario : Zenzo Matsuyama
Distribution : Les Acacias

Nota :

- Prix Cinéfiches des meilleures interprétations pour Hideko Takamine .....
Acteurs
TAKAMINE Hideko
KAYAMA Yûzô
KUSABUE Mitsuko
SHIRAKAWA Yumi
HAMA Mie
MIMASU Aiko
FUJIKI Yû
KITAMURA Kazuo
TOAKE Hisao
URABE Kumeko
YANAGIYA Kan
YABUKI Toshiko
NAKAKITA Chieko
SHIMIZU Gen
SAIJÔ Yasuhiko
OGAWA Yasuzô
URYÛ Toyoko
URAYAMA Tamami
ÔKAWA Hideko
YANO Yôko
TANABE Wakako
SHIMIZU
KURENAI Mieko
Résumé

Veuve depuis près d'une vingtaine d'années, après la mort de son mari tué lors des affrontements de la guerre du Pacifique, Reiko Morita s'occupe avec efficacité et dévouement du petit magasin d'alimentation de sa belle-mère, qui appartient de fait au turbulent Koji, âgé de vingt-cinq ans mais resté un éternel adolescent, indocile et frondeur, le petit frère de son époux décédé. Ce dernier, de retour de la capitale après une vaine tentative d'emploi dans une administration, continue avec énergie et conviction son existence dissolue entre interminables parties de mahjong, noctambules beuveries et notoire oisiveté indolente. Une situation de plus en plus tangente et délicate depuis qu'un supermarché vient d'ouvrir dans sa petite ville de Shimizu, avec une concurrence tarifaire écrasante. Alors que les deux belles-soeurs négocient sournoisement le rachat du commerce par une grande succursale, ce qui provoquerait inévitablement l'éviction de Reiko, le dissipé Koji commence à s'investir de plus en plus dans la bonne marche économique et commerciale du petit magasin, avouant tout de go à l'efficace gérante, éprouver depuis fort longtemps de profonds sentiments amoureux pour elle. Des aveux incommodes et gênants pour la jeune veuve qui décide finalement de quitter les lieux, pour retourner dans son lointain petit village natal afin de prendre de la distance avec une situation potentiellement dramatique. Mais lors de son départ en train, Koji, opiniâtre et persistant, se retrouve dans le même convoi ferroviaire. Une tragédie inexorable et funeste va bientôt se nouer...

>>> Un mélodrame onctueux et tamisé, en sourdine et catimini, d'une extrême finesse émotionnelle, avec une actrice exceptionnelle de présence et de sensibilité, un scénario d'une rigueur implacable régenté par un cinéaste d'une prodigieuse intelligence d'esprit et de cœur qui de film en film transfigure l'élément féminin, souvent en perdition...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Travelling numéro 6
- Cinéma numéro 377
- Positif numéro 659
Critiques (Public)