MOURIR D'AIMER - 1970

Titre VF MOURIR D'AIMER
Titre VO Morire d'amore
Autres titres VF COMPRENNE QUI VOUDRA
Année de réalisation 1970
Nationalité France / Italie
Durée 1h50
Genre DRAME PSYCHOLOGIQUE
Notation 12
Date de sortie en France 10/01/1971
Thème(s)
Suicide (Cinéma français)
Milieu scolaire (Cinéma français)
Voitures (2CV) (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
CAYATTE André
Chef(s) Opérateur(s)
FELLOUS Maurice
Musique
LOUIGUY
Renseignements complémentaires
Scénario : Andre Cayatte
et Maitre Albert Naud .....
Adaptation et dialogues : Pierre Dumayet
Montage : Boris Lewin
Décors : Robert Clavel .....
Photo : Roger Corbeau
Distribution : CCFC

Visa d'exploitation : 37 371
Acteurs
GIRARDOT Annie
PRADAL Bruno
NELL Nathalie
BOUISE Jean
CERVAL Claude
MELINAND Monique
BELLUS Daniel
DUMAYET Nicolas
JEANTET Bernard
RANSON Marcelle
SIMON François
DIEUDONNE Hélène
LORIA Edith
REVILLON Marianick
MARCONI Jean
BREILLAT Marie-Hélène
MOULINOT Jean-Paul
PERES Marcel
VILLALONGA Marthe
BLOT Florence
BERG Claudine
DAMIEN Madeleine
SIMON Martine
REYBAZ André
MARIN Jacques
TRAPP Roger
MILLOT Charles
NASIL Maurice
MUSSON Bernard
MEUNIER Raymond
BARSACQ Yves
THIERRY Clement
LAUREY Marius
GASSOUK Marcel
BLANCHOT Jacky
MINISINI Jean
BALBINOT Marius
PELTIER Leo
COMBEAU Frank
BOLO Jean
MERISI Pippo
DAVOUT Guy
DARAH Marie-Christine
Résumé

Une enseignante, qui est tombée amoureuse d'un de ses élèves, se heurte à une justice inconsciente et à des parents aveugles, obnubilés par une morale rétrograde...

>>> Histoire véridique dont le réalisateur a fait une oeuvre tire-larmes, trop artificielle...

Bibliographie
- Positif numéro 126
- Télérama numéro 1099
- Image et Son numéro 248
- Télé-Ciné numéro 169
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Pourquoi ce film culte des années 1970 n'est jamais repassé à la télé ? Je suis sure que beaucoup de personnes souhaiterait le revoir.

Très manichéen (Les parents, la société, tous très méchants) mais en même temps très généreux. François Truffaut avait écrit à Girardot pour qu'elle refuse le rôle (il devait se prendre pour Dieu le Père. L'actrice a eu raison d'accepter, sans elle, Gabrielle Russier serait tomber dans l'oubli. AXEL.