ABATTOIR 5 - 1971

Titre VF ABATTOIR 5
Titre VO Slaughterhouse-five
Année de réalisation 1971
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h42
Genre SCIENCE-FICTION
Notation 16
Date de sortie en France 24/05/1972
Thème(s)
Side-car (tous pays confondus)
Voyage dans le temps (Cinéma américain)
Feux d'artifice (tous pays confondus)
Abattoirs (tous pays confondus)
Vonnegut (Kurt)
Cimetières (tous pays confondus)
Mariage (Cinéma américain)
Extra-terrestres (Cinéma américain)
Drive-in (tous pays confondus)
Deuxième Guerre Mondiale (Cinéma américain)
Stalags et autres camps disciplinaires
Prémonitions
Aéroports (et / ou) aviation civile (Cinéma américain)
Espace
Trains et gares (Cinéma américain)
Chiens (Cinéma américain)
Milieu médical (Cinéma américain)
Ronflements
Hiroshima (Lieux géographiques)
Réalisateur(s)
HILL George Roy
Chef(s) Opérateur(s)
ONDRICEK Miroslav
Musique
GOULD Glenn
Renseignements complémentaires
Scénario : Stephen Geller
d'après le roman éponyme de Kurt Vonnegut .....
Distribution : CIC
Produit par Paul Monas

Visa d'exploitation : 39 966

Nota :

- Meilleur Film, Academy of Science Fiction, Fantasy and Horror Films 1973

- Prix du Jury, Cannes 1972

- Hugo Awards 1973, Meilleure Dramatique


Visa d'exploitation : 39 966
Acteurs
SACKS Michael
LEIBMAN Ron
ROCHE Eugene
GANS Sharon
PERRINE Valerie
NEAR Holly
KING Perry
CONWAY Kevin
VON LEDEBUR Friedrich
BOOKE Sorrell
DEHNER John
BUMSTEAD Henry
BENSON Lucille
SCHAAL Richard
BELLE Ekkehardt
WAYNESMITH Gary
BLOSSOM Roberts
WOOD John
GOTTLIEB Stan
MAC CORMICK Gilmer
ALBERTY Karl-Otto
SKAFF George
ALLERSON Alexander
STAHL Richard
SWIFT Joan
ISERLE Emil
LEE Bill (2)
UMBERG Werner
Résumé

Marié à l'exubérante et rondelette Valencia, cuisinière émérite et sagace souhaitant de tout temps et de tout coeur faire un conséquent régime amaigrissant, père de deux enfants quelconques, Barbara et Robert, le taciturne Billy Pilgrim, notoire et compétent optométriste, fait partie de la classe aisée de la société américaine et ne semble se distinguer en rien des milliers d'autres congénères qui comme lui, pensent servir l'intérêt général et faire progresser l'entente et la paix dans le monde, en bon rotarien qui se respecte. Et pourtant Billy est unique en son genre. En effet, il possède l'étrange faculté de voyager dans le temps et se retrouve ainsi souvent projeté dans un passé traumatisant, durant la Seconde Guerre Mondiale, sur le front hivernal en Belgique ou plus perturbant encore, lors du terrible bombardement allié de Dresde qui occasionna plus de 135.000 morts parmi la population civile allemande. Cette incroyable faculté de se mouvoir dans l'intemporalité, doublée d'un affolant don prémonitoire qui lui fit entrevoir l'imminence d'une catastrophe aérienne dont il sera le seul survivant ou l'attentat vengeur dans lequel il perdra à nouveau la vie, lui permet aussi de trouver refuge sur la planète Tralfamadore avec la délicieuse actrice Montana Wildhack dont la photo idéalisée dans un magazine lui inspira la nécessaire compagnie...

>>> Adaptée d'un remarquable roman de science-fiction, cette transposition cinématographique respecte l'esprit et la tonalité de l'oeuvre littéraire, dans son incisive dénonciation de la violence, qu'elle soit physique et légitimée, comme en temps de guerre, insidieuse et souterraine, avec ses rigoureux codes sociétaux et ses pesantes obligations sociales. L'échappatoire proposée, (le rêve et la folie) donne, quelques soient les strates de lecture auxquelles on se réfère, une vision morose voire désespérée de la nature humaine, percluse dans son inhérente médiocrité ou son asservissement à des forces qui la dépassent complètement...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Ecran numéros 7 et 9
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Ecran 72 (numéro 7)
- Saison Cinématographique 1972
- Cinéma numéro 168
- Positif numéro 140
Critiques (Public)