CANOA - 1975

Titre VF CANOA
Titre VO Canoa
Année de réalisation 1975
Nationalité Mexique
Durée 1h55
Genre DRAME
Notation 17
Date de sortie en France
Thème(s)
Cinéma mexicain (ORIGINE)
Autobus et autocars (tous pays confondus)
Lynchages
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma mexicain)
Représentant(e)s du culte (Cinéma mexicain)
Film dans le film (tous pays confondus)
Journalisme et presse (Autres pays)
Milieu universitaire (Autres pays)
Juke-boxes (tous pays confondus)
Ambulances (tous pays confondus)
Milieu médical (Cinéma mexicain)
Enterrements
Fêtes foraines et parcs d'attractions (Autres pays)
Réalisateur(s)
CAZALS Felipe
Chef(s) Opérateur(s)
PHILLIPS Alex (junior)
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Tomas Perez Turrent

Nota : pour Juan Lopez Moctezuma, uniquement la voix .....
Acteurs
LUCERO Enrique
SANCHEZ Salvador
PUEBLA Rodrigo
GOMEZ CRUZ Ernesto
SOSA Roberto
ALEGRO Arturo
GARZA Jaime
MARTINEZ Juan angel
DORIA Malena
OJEDA Manuel
CHAVEZ Carlos
DE LOS ANGELES Maria
GIL Guillermo
VIGIL Gerardo
TRUJILLO Flor
MELO Gaston
FEGAN Jorge
DEL CASTILLO Gerardo
GARCINI Salvador
CALDERON Sergio
OVIEDO Baltasar
TURRENT Miguel Angel
ROJO Adriana
LOBATO Julio A.
DEL LAGO Alicia
NAJERA Maricruz
CRUZ Rodrigo
LOPEZ MOCTEZUMA Juan
Résumé

14 septembre 1968. Cinq jeunes employés à l'Université autonome de Puebla, enthousiastes et résolus, se préparent à une excursion dans la région de San Miguel Canoa, pour gravir les flancs de la montagne locale, ancien volcan éteint. Le mauvais temps, en l'occurrence une incessante pluie glaciale, remet au lendemain l'escalade tant attendue et oblige toute le monde à se trouver un hébergement dans le petit village situé au pied de la montagne. Le prêtre refuse de les héberger ainsi que le gérant de la seule épicerie du coin, censés disposer d'un rudimentaire abri de fortune. C'est après bien des recherches infructueuses et de vaines sollicitations qu'ils trouveront finalement un gite auprès d'un couple habitant en retrait de la minuscule communauté. Pendant ce temps, avec une communicative insistance paranoïaque, le curé fait courir le bruit parmi ses ouailles, que les cinq jeunes arrivants sont de fanatiques communistes, venus fermer l'église, contaminer de leurs malsaines idées la population et voler leurs enfants. Une sourde hystérie, alimentée par l'alcool, la médisance et la crainte, commence à se propager dans la population qui, au bout de quelques heures, galvanisée et surexcitée, décide de lyncher les innocents randonneurs.

>>> Une réalisation cinématographique essentielle dans la vaste filmographie mexicaine, construite sur le modèle du documentaire télévisuel, avec enquête journalistique et moult interviewes de quidams divers et variés donnant leurs opinions et leurs points de vue sur le tragique événement, qui tout en restant une oeuvre fictionnelle, dénonce en filigrane, avec efficacité et force, la répression étatique de l'époque, évoquant d'autres faits bien plus dramatiques, que la censure du pays a toujours interdit d'aborder au cinéma, en l'occurrence, la tragédie du 2 octobre 1968 où plus de trois cents étudiants furent massacrés par l'armée, lors d'une manifestation à Mexico, dans le fameux quartier de Tlatelolco, place des Trois-Cultures...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)