LA SECRETAIRE - 2002

Titre VF LA SECRETAIRE
Titre VO Secretary
Année de réalisation 2002
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h44
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 14
Date de sortie en France 04/06/2003
Thème(s)
Grèves de la faim (tous pays confondus)
Sadomasochisme
Masturbation .....
Mariage (Cinéma américain)
Voitures (Limousine) (tous pays confondus)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma américain)
Petites annonces
Photos et photographes (Cinéma américain)
Rats et autres souris (tous pays confondus)
Milieu médical (Cinéma américain)
Bains et piscines (tous pays confondus)
Laveries automatiques, blanchisseries et autres pressings (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
SHAINBERG Steven
Chef(s) Opérateur(s)
FIERBERG Steven
Musique
BADALAMENTI Angelo
Renseignements complémentaires
Scénario : Erin Cressida Wilson
d'après une nouvelle de Mary Gaitskill .....
Distribution : Metropolitan Film Export .....

Visa d'exploitation : 108 271
Acteurs
SPADER James
GYLLENHAAL Maggie
DAVIES Jeremy
WARREN Lesley Ann
BAUCHAU Patrick
MAC HATTIE Stephen
TUCK Jessica
PERKINS Oz
LOCANE Amy
JOY Mary
MANTELL Michael
KNIGHT Lily
GRDEVICH Sabrina
KOHL Lacey
RENEE Julene
COHN Lauren
BUZZINGTON Ezra
COLERIDER-KRUGH Kyle
FIERBERG Steven
HARPER Russell
WIATER David
CONVERY Shannon
TATLOCK Alison
COLLINS Emmy
WILSON Erin cressida
Résumé

Depuis de nombreuses années, l'affable et modeste Lee Holloway, qui vient de sortir d'un séjour dans un institut psychiatrique, souffre de gênantes perturbations comportementales qui la poussent, dès l'apparition d'un désaccord ou d'une contrariété avec son entourage, à se mutiler discrètement, une manière de se punir ou de dépasser dans la souffrance, les aléas et les impondérables de l'existence. Bien décidée à s'émanciper d'un milieu familial somme toute étouffant et contraignant, elle postule à un emploi de secrétaire auprès d'un certain Edward Grey, un avocat qui l'engage et va finir par découvrir ses discrètes scarifications, parvenant bientôt à lui faire promettre de cesser ses automutilantes et singulières agressions corporelles. Au fil des semaines, une relation de complicité et de soumission consentantes se met en place qui semblent parfaitement convenir aux propres déséquilibres du jeune homme, peu à peu profondément ébranlé par l'emprise de cette surprenante correspondance de plus en plus déstabilisante, au point de songer à licencier son employée...

>>> Avec d'excellents comédiens et une rigoureuse adaptation d'une nouvelle d'une écrivaine américaine souvent considérée comme déroutante, cette œuvre cinématographique abordant des espaces relationnels considérés quelquefois comme tangents, ne s'aventure jamais dans le graveleux ou le choquant facile ou attendu, bien au contraire, infusant dans le récit beaucoup d'humour et de grâce diffus...

Bibliographie
- Annuel du Cinéma 2004
- Positif numéro 507
Critiques (Public)