UNE HISTOIRE D'AMOUR SUEDOISE - 1970

Titre VF UNE HISTOIRE D'AMOUR SUEDOISE
Titre VO En karlekshistoria
Autres titres VF A swedish love story
Année de réalisation 1970
Nationalité Suède
Durée 1h55
Genre COMEDIE DRAMATIQUE
Notation 17
Date de sortie en France 04/06/2008
Thème(s)
Alcoolisme et autres beuveries (Cinéma suédois)
Flippers (tous pays confondus)
Cinéma suédois (ORIGINE)
Adolescence (Cinéma suédois)
Moto(cyclettes) et autres scooters (Autres pays)
Pêche et pêcheurs (Cinéma suédois)
Réalisateur(s)
ANDERSSON Roy
Chef(s) Opérateur(s)
PERSSON Jörgen
Musique
ISFALT Björn
Renseignements complémentaires
Scénario : Roy Andersson
Distribution : Solaris Distribution

Visa d'exploitation : 121 814

Nota :

- Primé à Berlin 1970 (Grand Prix, IWG Golden Plaque, Prix Spécial des Journalistes) .....

- Meilleur Film 1970, Gulbagge 1970
Acteurs
SOHLMAN Rolf
KYLIN Ann-Sofie
LINDBLOM Anita
ALEXANDERSSON Wiveka
ANDERSSON Helen
ANDRESEN Björn
BACKEUS Maud
EDBERG Verner
HELLQUIST Christer
HOLM Elsie
JOHANSSON Raymond
LAGERCRANTZ Rose
NILSSON Tommy
NORSTRÖM Bertil
OSSIANDER Gunnar
SODERLUND Nils
TAMMELETH Lisbeth
SVERAK Dagmar
TELLFELDT Lennart
TERNEUS Gunvor
TOLLEN Lennart
WALLIN Lotta
WEIVERS Margreth
ANDERSSON Arne
CARLSSON Birger
MAGNUSSON Roger
ENGKVIST Lennart
HANSSON Erik
JENS Harald
LAGERGREN Ingvar
MALM Dag finn
SVENSSON Rune
OHLSSON Jan
Résumé
                                                                                       Le bonheur est adolescent...

Visite familiale et dominicale du jeune Pär, quinze ans, et de ses parents, au valétudinaire grand-père, souffrant du poignet droit et de solitude, dans une pimpante maison de repos où parents et pensionnaires ont l'habitude de se retrouver, devant un verre ou un café, à la champêtre guinguette de l'établissement. C'est là qu'il croise le regard tendrement insistant d'Annika, une délicieuse gamine de son âge, venue avec les siens, voir tante Eva, en existentielle convalescence. Discrets chassés-croisés des yeux qui cherchent l'autre, l'appellent en silence, le devinent et le serrent. Emotion diffuse d'une première rencontre qui n'en est pas vraiment une et qui déjà imagine et cimente de nécessaires et pressantes retrouvailles. En effet, le garçon, avec sa mobylette et sa confiante détermination, arrive bien vite à revoir la silhouette de sa belle, promenant en domestique compagnie, hiératique et belle, le remuant chien de la maison. Déjà les affections se précisent et les rendez-vous s'enchaînent, avec leur imperturbable lot de frustrations et de déceptions, à chaque fois annihilées, effacées par la débordante tendresse qui se livre. Et face à eux, ignoré et ténu, le monde opiacé des adultes, coincés dans les représentations sociales et les déconvenues accumulées qui cherchent dans l'alcool et l'amertume, l'impossible oubli de leurs béances et de leurs manques, sur fond de rage, d'échecs et de désoeuvrement...

>>> D'une extraordinaire fraîcheur dans le propos et le ton, d'une limpide acuité psychologique, rappelant avec bonheur certains films tchèques de la même époque et sur le même sujet, une oeuvre émouvante et gracieuse, jamais caricaturale ni méchante, qui, au-delà du charme exquis de nos deux adolescents en émoi, égrène un imposant chapelet d'acteurs époustouflants dont le moindre n'est pas Bertil Norström, dans sa prodigieuse interprétation de John Hellberg, le père psychotique de la jeune fille, atrocement lucide de sa pitoyable et minable condition existentielle...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
- Positif numéro 568
- Annuel Cinéma 2009
Critiques (Public)
Vraiment un super film, belles scènes, magnifiques acteurs, un voyage dans le temps très entraînant. Cependant quelques scènes superflues..