LA DENTELLIERE - 1976

Titre VF LA DENTELLIERE
Titre VO
Année de réalisation 1976
Nationalité Suisse
Durée 1h45
Genre DRAME
Notation 14
Date de sortie en France 25/07/1977
Thème(s)
Adolescence (Cinéma suisse)
Cinéma suisse (ORIGINE)
Coiffeurs et barbiers ...
Voitures (2CV) (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
GORETTA Claude
Chef(s) Opérateur(s)
BOFFETY Jean
Musique
JANSEN Pierre
Renseignements complémentaires
Scénario et dialogues : Claude Goretta
et Pascal Laine .....
d'après le roman de ce dernier
Montage : Joelle Van Effenterre
Assistants-réalisateurs : Laurent Ferrier
et Patrick Grandperret .....
Distribution : Gaumont

Visa d'exploitation : 45 800

Nota :

- Pour les deux derniers acteurs, uniquement la voix ....

- Affiche du film d'origine polonaise .....
Acteurs
HUPPERT Isabelle
BENEYTON Yves
GIORGETTI Florence
DE RE Michel
SCHROETER Renate
CHAUMETTE Monique
OBE Jean
BALTAUSS Christian
DÜRINGER Annemarie
POISSON Odile
AZEMA Sabine
PEYTHIEU Christian
SASSE Heribert
ALLARD Jeanne
GENIAT Gilberte
ALBIN Valentine
DE HAUTEFORT Bertrand
CHATEAU Agnès
BERTHOIS Suzanne
BRIAN Yan
CENDRE Barbara
CHESSEX Luc
CHOMO Nicole
DARSY Maud
MAUCLAIR Martine
POTOK Rebecca
ROBIN Joëlle
ROCHE Simone
SANIEL Simone
DICHAMP Jacques
GAFFIOT Gilbert
GUILLAUME Daniel
HAMELIN Michele
LEGRAND Lucienne
THIERY Sophie
VALERY France
VIDON Catherine
VIVIAN Jean-Pierre
DELEUZE Anne
ROCHETTE Rosine
Résumé

Deux jeunes amies, Pomme et Marylène, travaillent dans un petit salon de coiffure. De caractère diamétralement opposé (Pomme est timide, introvertie, discrète et sa copine fort expansive, provocante, amoureuse) les deux filles vont se retrouver à Cabourg où Marylène est en convalescence après une dépression consécutive à une rupture sentimentale. C'est là que Pomme fait la rencontre de François, étudiant réservé avec lequel elle acceptera finalement de vivre à la fin des vacances...

>>> Intimisme et pudeur affleurent dans cette oeuvre douce-amère et fragile...

Bibliographie
- Avant-Scène numéro 266
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Le problème de la communication, abordé avec une magnifique délicatesse et une grande justesse de ton, est cerné en tant qu'une des angoisses de notre société. Le mérite de Goretta est d'avoir composé sur une trame aussi mince, un film d'une grande richesse psychologique, l'intrigue en soi, étant fort banale. Un poème désespéré, tendre et fort émouvant ... K BOLE

Le visage de la Dentellière aura toujours le visage d'Isabelle Huppert, secrète, fermée mais terriblement émouvante dans son silence et son don de soi... Signalons aussi l'interprétation d'Yves Beneyton, acteur trop rare (il a trop tourné à l'étranger pour devenir une vraie vedette en France) et de l'extravertie Florence Giorgetti, comédienne sous employée qui a obtenu le César du meilleur second rôle pour sa prestation. Cela ne lui a pas porté chance. Sans oublier une apparition de Sabine Azéma en intello pure et dure.  AXEL.