LES INCENDIAIRES - 1934

Titre VF LES INCENDIAIRES
Titre VO The fire raisers
Année de réalisation 1934
Nationalité Grande-Bretagne
Durée 1h17
Genre THRILLER
Notation 11
Date de sortie en France
Thème(s)
Incendies (et / ou) pompiers .....
Jeux de cartes (réussites et patiences)
Barques, pirogues, chaloupes et autres canots .....
Coiffeurs et barbiers ...
Hippisme
Cinéma britannique (ORIGINE)
Réalisateur(s)
POWELL Michael
Chef(s) Opérateur(s)
ROWSON Leslie
Musique
Renseignements complémentaires
Scénario : Michael Powell
et Jérome Jackson .....
d'après une idée de ce dernier
Acteurs
BANKS Leslie
GREY Anne
GOODNER Carol
CELLIER Frank
SULLIVAN Francis L.
ANDERSON Lawrence
CAINE Harry
KIRBY Joyce
MERRITT George
GREEN Danny
PATCH Wally
POWELL Michael
WELDEN Ben
Résumé

Fort débrouillard et plein de dynamisme, le dénommé Jim Bronson, courtier en assurances, parvient à force de manigances et d'opiniâtreté, à mettre en place une juteuse affaire avec un chef d'entreprise, un certain Sonners, dont les entrepôts viennent d'être ravagés par les flammes. Les conséquences ne se font pas attendre, son cabinet prend de l'ampleur et de l'aisance. Efficacement secondé par sa précieuse secrétaire, la délicieuse Helen Vaughan, secrètement amoureuse de son patron, Bronson multiplie les opportunités, et se marie avec Arden Brent, une jeune femme dont le paternel occupe de hautes fonctions et qui voit d'un fort mauvais oeil ces noces tenues cachées. Toujours plus désireux de s'enrichir, se ruinant dans l'achat d'une écurie de courses, notre courtier accepte de se compromettre avec un mafieux personnage, Stedding, à la tête d'une engeance criminelle qui n'hésitera pas à faire couler un navire et ses passagers pour valider son arnaque. Ce sera le début d'une répréhensible spirale, malgré les conseils avisés du sympathique Twist, un enquêteur des services financiers, amoureux de l'affable Helen, qui mènera Bronson à sa perte...

>>> Une oeuvre un peu bancale, qui par moments peine à s'imposer au spectateur, même attentif, du moins durant les premières vingt minutes liminaires du film, de par la multiplicité et la parcellisation des différents personnages, souvent tout juste "introduits" dans l'histoire, sans lien ni raccord apparents avec les scènes précédentes, et qui ensuite, poussivement avancent vaille que vaille dans les méandres classiques du scénario et prennent quelques intérêts et consistances, durablement...
© Cinéfiches.com (Jean-Claude Fischer)

Bibliographie
Critiques (Public)