LIAISON FATALE - 1987

Titre VF LIAISON FATALE
Titre VO Fatal attraction
Année de réalisation 1987
Nationalité Etats-Unis
Durée 1h59
Genre DRAME
Notation 12
Date de sortie en France 27/01/1988
Thème(s)
Films tournés avec une ou plusieurs fins différentes (tous pays confondus)
Suicide (Cinéma américain)
Grand huit et montagnes russes (tous pays confondus)
Dépression (tous pays confondus)
Réalisateur(s)
LYNE Adrian
Chef(s) Opérateur(s)
ATHERTON Howard
Musique
JARRE Maurice
Renseignements complémentaires
Scénario : James Dearden
d'après son script original :
"Diversion" .....
Distribution : UIP

Visa d'exploitation : 66 768

Nota : le film fut d'abord réalisé
avec une autre fin : Alex Forrest
se suicidant dans la première version .....
Acteurs
DOUGLAS Michael
CLOSE Glenn
ARCHER Anne
HAMILTON-LATZEN Ellen
PANKIN Stuart
FOLEY Ellen
GWYNNE Fred
MUNDY Meg
BRENNAN Tom
NUSSBAUM Mike
SMITH Lois
JOHNSTON J. J.
ARKIN Michael
COPPOLA Sam J.
PREWITT Eunice
JOHNSTON Justine
KRAKOWSKI Jane
JOY Mary
FARRELL Christine
MAC QUE Marc
ECKHOUSE James
GEER Faith
SCHNEIDER Carol
BATES David
THOMSON Anna
PERUSSE Alicia
RUBIN Christopher
SACCIO Thomas
SCOTT Greg
MANOR Chris
CHAPMAN Joe
BRANDIS Jonathan
DURAND Judi m.
GARRETT Lillian
HALL J.d.
HARRIS Barbara
KRAKOFF Angelo bruno
LYNE Amy
KRAKOFF Carlo Steven
MOSS Larry
MAC CHAREN David
POLO Mio
RABSON Jan
TUFANO Dennis
SCHREFFLER Marilyn
ZAGER Lynnanne
ELLIS David R.
SKOMARAVOSKI V.
Résumé

Dan Gallagher, jeune père de famille, a une brève aventure, un soir, lors d'une absence de son épouse, avec une dénommée Alex, qui dès le lendemain tente de relancer l'infidèle mari. Ce sera le début d'un incroyable cauchemar pour l'imprudent Gallagher. En effet, la jeune femme ne veut pas rejouer le scénario de "brèves rencontres" et va tout faire pour garder son amant : coups de fil impromptus, tentatives de suicide, menaces diverses, jusqu'à l'hystérie finale...

>>> Excellent jeu des acteurs pour une histoire somme toute peu originale...

Bibliographie
- Fiche de Monsieur Cinéma
Critiques (Public)
Non, non et non. Ce film est tout simplement scandaleux !

1. Il est misogyne. Pire : il l'est insidieusement.
2. C'est la grosse leçon de morale. Reagan et le Vatican vont apprécier.
3. Cote suspense, c'est plutôt les grosses ficelles. Kitch !
4. Quant au dénouement, je vous épargne les détails. Indigeste.
D.W. GRAPHITE.

Oh la la, quelle histoire terrifiante et quel superbe suspense ! J'en suis encore toute chavirée ... Michael Douglas est touchant, et Glenn Glose fait une femme fatale plus que convaincante. Leur descente aux enfers va en mettre KO plus d'un. Il n'y a pas a dire : après "Flashdance" et "9 semaines et demie", Adrian Lyne a réussi son troisième film-phénomène de suite. OLGA VON CLAP

Rien à retenir de ce film si ce n'est la prestation de Glenn Close qui fut l'actrice la plus haïe de Hollywood à cause d'un acteur anti-charismatique au possible mais typiquement américain et antipathique dans ce qu'il y a de plus bas : Michael Douglas, emblème du mâle yankee, veule, lâche qui après avoir tiré son coup joue le mari contri, victime d'une femme fatale. A lui seul, il représente l'hypocrisie d'un système vomitif. Qu'on se souvienne des séquelles de ce succès : "Basic Instinct" ou "Harcèlement" où il reprend son rôle à l'infini. Evidemment comme épouse, on lui a adjoint une gentille actrice de seconde zone (Anne Archer). Sans être féministe (je suis un homme), il y a des limites à ne pas dépasser. Quant à la fin, c'est grand guignol : Glenn Close qu'on croyait morte a des soubresauts de meurtrière pour alimenter le suspense mais c'est sans surprise (pour le public) que la vilaine méchante meure. C'est dégueulasse. Et tant mieux si Glenn Close l'a pris avec humour car elle est vraiment supérieure à ce film poubelle qui a sans doute bousté sa carrière.AXEL.